1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus

Deux bacheliers universitaires à Charleroi !

Publié le 1 juin 2018 Mis à jour le 28 mars 2019

Le campus de Charleroi Ville-Haute accueille deux bacheliers organisés en collaboration avec U-Mons : un bachelier en Sciences humaines et une 1re année polyvalente en Sciences de la vie. À cette offre s’ajoute un master de spécialisation en Management territorial et développement urbain à horaire décalé.

À côté d’enseignements pilotés de longue date par l’ULB à Charleroi, l’Université a investi considérablement depuis 1999 dans le déploiement de la recherche biomédicale, d’abord par la création de l’Institut de biologie et de médecine moléculaire (IBMM) qui a mené au déploiement actuel du Biopark à Gosselies. Aujourd’hui, le lancement de ces deux bacheliers en partenariat avec UMons est une réponse directe à l’enjeu pour Charleroi d’accroître le nombre de jeunes poursuivant des études supérieures.

Renforcer l’offre de proximité

« L’éloignement de la famille est souvent un facteur d’hésitation au moment de faire le choix de poursuivre des études », souligne Muriel Moser, doyenne de la Faculté des Sciences de l’ULB. Il est clair que des frais de transport ou de logement hors de la famille constituent une barrière économique qui pèsent sur le budget d’une année universitaire. » « En mettant en place une offre de proximité, nous souhaitons inciter plus de jeunes à entamer des études universitaires » renchérit Andrea Rea, le doyen de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’ULB. Ces initiatives doivent permettre aux jeunes de la région d’accéder à moindre coût à une année universitaire, avec l’objectif de les motiver à poursuivre leur cursus de formation. »

Une première année polyvalente en sciences de la vie

L’originalité de cette première année en sciences de la vie, lancée dans le cadre du bachelier en Sciences biologiques, est de permettre aux étudiants de découvrir plusieurs orientations avant de fixer leur choix définitif. « C’est d’ailleurs la seule année polyvalente en Sciences de la vie pour la Belgique francophone, souligne Bruno André, professeur à la Faculté des Sciences de l’ULB. On sait qu’une des principales causes d’échec est une mauvaise orientation », relève-t-il. En instaurant une première année polyvalente, on permet à l’étudiant de trouver sa voie en cours d’année. En outre, durant cette année, on jouera aussi sur la proximité puisque les étudiants seront en contact lors de leurs travaux pratiques avec des enseignants chercheurs du Biopark et de l’UMons. La réussite de cette première année donnera un accès inconditionnel à cinq cursus de 2e bloc de Bachelier, à poursuivre ensuite à Bruxelles ou à Mons. Ainsi, les programmes de 2e bloc de biologie, chimie, pharmacie, sciences biomédicales et bio-ingénieur seront accessibles aux étudiants ayant réussi. Une diversité remarquable !

Un bachelier complet en sciences humaines et sociales

Comme le souligne Andrea Rea, « le bachelier en Sciences humaines et sociales permettra aux étudiants qui désirent s’orienter vers des études en Sciences humaines et sociales de pouvoir accéder à une connaissance large des savoirs en Sciences sociales et politiques sans devoir se spécialiser trop rapidement dans une discipline comme la sociologie, l’anthropologie, les sciences politiques, ou la gestion. » Le programme assure une formation dans des disciplines différentes et propose des cours de méthodologie et des cours de langue. Il propose aussi une formation de base solide en Sciences humaines et sociales permettant l’orientation future dans de très nombreux masters.

Mais aussi...

Un nouveau master de spécialisation en management territorial et développement urbain, en collaboration avec UMons

Master de 60 crédits en horaire décalé, a pour objectif de former des responsables de projet en lien avec les récentes modifications institutionnelles et règlementaires aux différentes échelles (inter) communales, régionales, européennes, dans une grande diversité de secteurs publics et privés. Les nouvelles compétences professionnelles attendues en matière de management territorial, de programmation et de développement urbain seront l’exploration, l’élaboration ainsi que la mise en oeuvre de solutions adaptées aux futurs projets de villes ou de territoires. Ce Master forme ainsi aux métiers de la maîtrise d’ouvrage urbaine dans un contexte (inter) communal, régional et européen.

Ce Master de 60 crédits en horaire décalé sera organisé en un an avec possibilité d’alléger. Les enseignements se dérouleront sur le site de Charleroi-Ville Haute.  

Un nouveau master de spécialisation « Big Data »

Dans de nombreux domaines, les praticiens doivent désormais traiter des bases de données massive («Big Data»). Ce nouveau master de spécialisation en science des données a pour but de former aux méthodes et outils technologiques permettant d’analyser ces données afin de répondre à des questions sociétales importantes. Ce master est une préparation naturelle aux métiers de «data scientist», «data manager», «analytics manager» ou simplement «statisticien» ou «informaticien» qui sont de plus en plus recherchés par les entreprises. Pour intégrer ce master de spécialisation, il est impératif de posséder un diplôme de master dans lequel ont été acquises des compétences en informatique et/ou en statistique. Le programme est entièrement enseigné en anglais et permet donc une ouverture au marché de l’emploi international.

Lieu(x)
Charleroi, Campus UCharleroi