1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Enseignement

Une étudiante de l'ULB reçoit le prix Maystadt pour son mémoire sur le décret Paysage

Publié le 1 mars 2021 Mis à jour le 2 mars 2021

Le prix de la catégorie "Master" a été décerné à Léonore Lebouteiller pour son mémoire "Cadeau empoisonné? Analyse de l’impact du décret Paysage sur le succès des étudiants à l’université", encadré par Catherine Dehon.

Ce mémoire est l’un des premiers travaux de recherche à étudier les effets du décret Paysage en termes de suivi des abandons et des diplomations, en particulier pour les étudiant·es provenant de milieux socioéconomiques défavorisés. Léonore Lebouteiller s’est attelée à l’analyse de plus 17 000 étudiant·es de première génération de bachelier de l’ULB. Ses résultats renforcent l’hypothèse suggérant que le décret a incité les étudiant·es à persévérer dans les premières années de leur parcours, mais a pu mener à une augmentation des abandons tardifs.

Consciente de l’impact que ce décret peut également avoir sur des étudiant·es provenants de milieux défavorisés, l’étudiante plaide pour un renforcement de la recherche qui permettrait d’améliorer le cadre institutionnel organisant l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le jury a été convaincu par le potentiel important de ce travail et par son apport conséquent pour les futurs développements dans l’enseignement supérieur. Il pourra notamment constituer un outil crucial pour aider à la décision politique publique.

Le prix Philippe Maystadt a été remis ce vendredi 26 février aux lauréates, en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Glatigny, et de l’administrateur de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES), Laurent Despy. La présidente du jury, Françoise Tulkens (ancienne juge et vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’homme), a remis les prix aux lauréates dans trois catégories.

Ce prix récompense les étudiant·es et les doctorant·es de la Fédération Wallonie-Bruxelles ayant produit une étude ou une recherche innovante sur l’enseignement ou l’éducation. C’est en hommage à l’ancien président du Conseil d’administration de l’ARES (2014-2017), le ministre d’État Philippe Maystadt, que l’ARES avait décidé de créer ce prix. En effet, Philippe Maystadt avait fait le constat que les travaux des étudiant·es et des doctorant·es de l’enseignement supérieur constituaient des ressources précieuses, mais que ceux-ci étaient parfois trop peu utilisés et valorisés.

Léonore Lebouteiller a obtenu un Master en sciences économiques (Solvay Brussels School oh Economics and Management), finalité Economic Analysis and European Policy. Son mémoire a été encadré par Catherine Dehon.

Plus d'information sur le Prix Maystadt