1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Enseignement

Prix Maystadt 2022: une étudiante de l'ULB récompensée pour son mémoire sur les biais de genre dans l'évaluation des apprentissages

Publié le 24 janvier 2022 Mis à jour le 1 février 2022

Le prix «Master» a été décerné à Alice Brogniaux, de l'ULB, pour son mémoire intitulé «Biais de genre dans l’évaluation de l’apprentissage: Questions à choix multiples notées avec des points négatifs», encadré par Philippe Emplit et Catherine Dehon. Il s'agit du deuxième Prix Maystadt remporté par un‧e étudiant‧e de l'ULB depuis la création du Prix.

Grâce à l’analyse Grâce à l’analyse des résultats, par le biais de l’utilisation de modèles économétriques, aux examens de mathématiques des étudiants de 1ère année en ingénieur de gestion à la Faculté Solvay Brussels School of Economics and Management, entre 2017 et 2020, Alice Brogniaux a réussi à mettre en lumière que, sous certaines circonstances, les QCM à points négatifs peuvent faire émerger des biais de genre pouvant, selon Alice Brogniaux, mettre à mal le principe fondamental d'équité lors de l'évaluation des apprentissages. Afin de palier cela, Alice Borgniaux préconise un principe de prudence couplé à l’organisation de tests préparatoires similaires au format de l’examen.

Le jury s'est accordé sur le caractère novateur de la méthodologie employée dans ce mémoire et souligne la pertinence de la thématique traitée dans ce travail dont les conclusions pourront nourrir les débats tant académiques que scientifiques. 

Le Prix Philippe Maystadt a été remis ce vendredi 21 janvier aux lauréates, en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Glatigny, et de l’administrateur de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES), Laurent Despy. La présidente du jury, Françoise Tulkens (ancienne juge et vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’homme), a remis les prix aux lauréates dans trois catégories.

Ce prix récompense les étudiant·es et les doctorant·es de la Fédération Wallonie-Bruxelles ayant produit une étude ou une recherche innovante sur l’enseignement ou l’éducation. C’est en hommage à l’ancien président du Conseil d’administration de l’ARES (2014-2017), le ministre d’État Philippe Maystadt, que l’ARES avait décidé de créer ce prix. En effet, Philippe Maystadt avait fait le constat que les travaux des étudiant·es et des doctorant·es de l’enseignement supérieur constituaient des ressources précieuses, mais que ceux-ci étaient parfois trop peu utilisés et valorisés.

Plus d'information sur le Prix Maystadt