1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Enseignement

Une "Première année sur mesure": l’ULB lance un projet pilote innovant dans trois facultés

Publié le 2 septembre 2021 Mis à jour le 13 septembre 2021

Pour endiguer le décrochage des étudiant·es de BA1 en difficultés, des systèmes d’aides à la réussite sont mis en place depuis plusieurs années et ont déjà démontré leur rôle déterminant dans le maintien des étudiant·es dans leur parcours d’études. L’ULB va plus loin en proposant un dispositif personnalisé permettant l’allègement du programme d’études.

Trois facultés de l’ULB des trois grands domaines d’étude (sciences et technologies, sciences humaines, sciences de la santé) constituent les facultés pilotes du projet. Il s’agit de plusieurs filières de la Faculté des Sciences, de la Faculté de Pharmacie et de la filière science économique de la Faculté Solvay Brussels School of Economics & Management.

Concrètement, les étudiant·es de première année prendront part en septembre à des tests diagnostiques non obligatoires qui leur permettront d’avoir une information sur leur niveau de connaissances et de compétences et de cibler leurs difficultés. Ils porteront non seulement sur les prérequis disciplinaires, mais également sur les compétences langagières, méthodologiques et numériques.

Ces tests permettront d’identifier les étudiant·es les plus vulnérables, de cerner leurs difficultés et de leur proposer rapidement un accompagnement sur mesure composé d’un entretien d’orientation personnalisé, d’un suivi tout au long de l’année par un conseiller académique, de remédiations focalisées sur les prérequis du secondaire mal maîtrisés et d’accompagnements pédagogiques.

L’originalité du dispositif mis en place réside principalement dans la possibilité pour les étudiant·es les plus en difficultés de demander également un allègement de leur programme d’études en début d’année : cinq à quinze crédits maximum pourront ainsi être remplacés par des activités de remédiation qui seront incluses dans leur horaire. Cet allégement permettra aux étudiant·es de combler certaines lacunes sans pour autant prendre trop de retard dans leurs parcours d’études et de maintenir une dynamique positive.

« Avant la crise du COVID-19 déjà, l’ULB était bien consciente que les étudiant·es n’étaient pas égaux dans la maitrise des prérequis et ce pour diverses raisons, liées notamment au milieu socio-économique, aux filières et options suivies en secondaire, aux parcours du jeune dans l’enseignement obligatoire... Les inégalités se sont marquées davantage encore avec la crise sanitaire qui a affecté l’enseignement obligatoire et notamment le public des 15-18 ans. Le projet « Ma première année sur mesure » a donc une double visée : faire face aux inégalités entre les étudiant·es primo-inscrits et répondre aux particularités de la génération COVID-19 » Annemie Schaus, rectrice de l’ULB.

À la fin de l’année académique 2021-2022, le projet « Ma Première année sur mesure » fera l’objet d’une première évaluation. L’objectif à terme est d’élargir le processus à l’ensemble des facultés de l’ULB.