1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Arrêter de fumer, c’est possible avec l'Institut Jules Bordet!

Publié le 28 mai 2019 Mis à jour le 28 mai 2019

A l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, l'Institut Jules Bordet se mobilise pour démêler le vrai du faux concernant le tabac.

De nombreux fumeurs parlent d'arrêter de fumer mais combien d’entre eux se lancent réellement dans cet important défi personnel ? Dans la perspective de la journée mondiale sans tabac du 31 mai, l’Institut Jules Bordet fait la lumière sur des idées préconçues qui découragent généralement les fumeurs dans leur démarche d’arrêter de fumer. Démêlons le vrai du faux Avec Martial Bodo, tabacologue au Centre d’Aide aux Fumeurs à l’Institut Jules Bordet, centre intégré de lutte contre le cancer de référence en Belgique.

« Arrêter de fumer est trop difficile ! »

FAUX : « Les moeurs ont changées et il est aujourd’hui bien plus difficile de fumer que de ne pas fumer. Que cela soit socialement, familialement, professionnellement, économiquement ou encore médicalement, la cigarette mène la vie dure à celui qui fume. Sans aucun doute, la cigarette rend la vie d’un fumeur bien plus complexe que celle d’un non-fumeur. »

« Après un certain âge, inutile d’arrêter de fumer, c’est trop tard ! »

FAUX : « L’arrêt du tabac augmente très rapidement la qualité de vie de chacun. Au-delà des avantages économiques évidents et des aspects sociaux évoqués plus haut, la personne qui arrête de fumer bénéficie très rapidement d’améliorations physiques importantes et directement mesurables. En effet, dans les premières 24h, l’on constate un rétablissement presque complet du rythme cardiaque. Dans les 48h la qualité du souffle s’améliore et dans les 72h, l’on ne trouve plus de trace de monoxyde de carbone dans le souffle. Dans la semaine, l’on récupère une grande partie de l’odorat et du goût. Autant de bénéfices qui améliorent incontestablement la qualité de vie de chacun. Au-delà du fait de diminuer le risque de développer une maladie liée au tabac, c’est sa qualité de vie que l’on améliore, et ce très rapidement.»

« Si j’arrête de fumer, je vais grossir.»

FAUX : « Si pour compenser le fait d’arrêter de fumer, l’on décide de manger plus et mal, bien sûr que l’on prendra du poids mais ce n’est pas l’arrêt du tabac qui entraîne cette prise de poids mais bien les mauvaises habitudes que l’on pourrait prendre au niveau alimentaire. Si l’on choisit de compenser stratégiquement l’arrêt de la cigarette en mangeant de manière équilibrée tant qualitativement que quantitativement, il n’y aura pas de prise de poids. Mieux encore, si pour arrêter de fumer, l’on investit les bénéfices de l’arrêt du tabac au profit de nouvelles activités telles que la pratique d’un sport ou d’un loisir, l’on se « nourrit » alors de choses bénéfiques et ce, autrement que par la nourriture. »

« Une cigarette de temps en temps, ce n’est pas bien grave. »

FAUX : « Précisons tout d’abord que les « petits fumeurs occasionnels » ne représentent que 3 % de l’ensemble des fumeurs, les 97 autres montrent une dépendance pharmacologique, psychologique et comportementale à la cigarette. Notons ensuite que les études et l’expérience de nos médecins démontrent que même les « petits fumeurs » s’exposent à des problèmes de santé directement liés au fait de fumer. La cigarette reste un produit de haute toxicité devant lequel nous ne sommes pas tous égaux. »

Une équipe de tabacologues professionnels et expérimentés à disposition des fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer

Le célèbre « demain j’arrête » ne doit pas rester une bonne résolution du jour de l’An ou de la Journée mondiale sans tabac. Tous les jours, des fumeurs prennent la décision importante d’arrêter de fumer. A la clinique de dépistage de l’Institut Jules Bordet, une équipe de tabacologues est là pour les soutenir et les accompagner dans leur démarche.

Les consultations ont lieu à la Clinique de dépistage de l’Institut Jules Bordet, elles sont accessibles à tous et entièrement remboursées par la mutuelle. Les consultations ont lieu en Français, Néerlandais et Anglais.

En savoir plus sur Bordet.be