1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Assassinat de Samuel Paty: l'ULB exprime sa solidarité à l’égard de tous les enseignants

Publié le 24 octobre 2020 Mis à jour le 24 octobre 2020

L'ULB marque sa solidarité la plus vive à l’égard de tous les enseignants dans leur tâche, rendue parfois de plus en plus difficile. Elle les appelle pourtant avec force à ne pas avoir peur, et surtout à ne pas céder à la menace de la terreur.

L'Université libre de Bruxelles est une université engagée. Cet engagement est une constante de son histoire: en faveur de la démocratie, en faveur du progrès social, en faveur d’une société inclusive notamment. Elle a mené nombre de combats pour l’émancipation des hommes et des femmes, comme pour la liberté d’expression et la liberté des choix de vie. Elle a défendu, parfois en marge du sentiment majoritaire, des valeurs et des principes qui lui sont chers, de liberté, d’émancipation et de solidarité.

En France il y a quelques jours, un professeur d’histoire a été lâchement assassiné, parce qu’il éveillait ses élèves à l’esprit critique. Certes, d’autres morts nous révoltent et interrogent nos valeurs, tous les jours, dans notre société malmenée. Toutefois cette atteinte-ci nous répugne particulièrement, parce qu’elle nous touche doublement.

Elle nous révolte tout d’abord parce que c’est un enseignant qui a été tué, qu’une partie importante du personnel de notre Université est constituée par ses professeurs, et que nous avons vocation à former des enseignants, des hommes et des femmes appelés à diffuser et transmettre des savoirs. Elle nous révolte ensuite parce qu’elle touche au cœur même de notre métier, de notre passion: former des jeunes à l’apprentissage des connaissances, prodiguer des savoirs critiques, cultiver l’art du débat et la confrontation des idées, être la fabrique d’une citoyenneté libre, responsable et éclairée.

C’est dire que notre communauté universitaire est particulièrement émue par l’assassinat de Samuel Paty, et qu’elle marque sa solidarité la plus vive à l’égard de tous les enseignants dans leur tâche, rendue parfois de plus en plus difficile. Elle les appelle pourtant avec force à ne pas avoir peur, et surtout à ne pas céder à la menace de la terreur. Quand nos libertés sont en jeu, défendons-les avec courage et conviction.