1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Cinq auditoires de l'ULB sont baptisés de noms de femmes engagées

Publié le 26 juin 2019 Mis à jour le 1 juillet 2019

Plusieurs auditoires du bâtiment H au campus du Solbosch ont été renommés du nom de femmes dont le parcours a marqué leur temps.

Plus de place et de visibilité pour les femmes à l'ULB. Cinq auditoires du bâtiment H du campus du Solbosch portent désormais des noms de femmes engagées, dont la carrière ou les engagements sociaux ont marqué leur époque et contribué à la défense des valeurs humanistes et progressistes. La porte de chacun des auditoires est ainsi recouverte du portrait de chacune d'elles, avec une brève description de leurs engagements.

Françoise Collin

Françoise Collin

Romancière, philosophe et féministe belge, docteure en Philosophie
Auditoire H2.213

Françoise Collin crée en 1973 la première revue féministe francophone Les Cahiers du Grif, distribuée en France, en Suisse et au Québec avant de participer en 1978 à la création de l'Université des femmes. Elle est titulaire en 1988 de la Chaire Suzanne Tassier à l'ULB, et contribue en 2010 à la fondation de la Revue des femmes-philosophes de l'Unesco.

Angela Davis

Angela Davis

Militante des droits de la personne, professeure de philosophie
Auditoire H2.214

Angela Davis obtient en 1962 une bourse pour étudier à l'Université Brandeis dans le Massachusetts. Elle y est l’une des trois étudiantes noires de première année. En 1968, elle adhère au Black Panther Party. Accusée de complot suite à son implication dans le comité de soutien aux "Frères de Soledad", elle est emprisonnée en 1970. Déclarée non coupable, elle est libérée après 16 mois de détention. Dès lors, elle enseigne, écrit et plaide pour la lutte contre le racisme, pour le féminisme et pour la fin du capitalisme ainsi que du système pénitentiaire. En 2012, l'ULB lui remet les insignes de Docteure Honoris Causa.

Françoise Thys-Clément

Enseignante d'économie publique à l'ULB, première femme à accéder au rectorat d'une université francophone
Auditoire H3.241

Françoise Thys-Clément obtient en 1975 un doctorat en Sciences économiques. Elle préside en 1985 la Faculté des Sciences sociales, politiques et économiques de l'ULB, avant d'être élue en 1990 au 61ème rectorat de l'Université. Peu propice à l'augmentation de minerval prévue par le Ministre de l’Éducation nationale, elle insiste pour que cette mesure ne pèse pas sur les étudiants de milieu modeste. Elle obtient en 1993 le Prix du Conseil des femmes francophones de Belgique.

Françoise Thys-Clement / Aretha Franklin

Aretha Franklin

Chanteuse et musicienne engagée, féministe et militante
Auditoire H3.242

Aretha Franklin apporte pendant les années 60 son soutien à Martin Luther King Jr. En 1967, elle reprend une chanson d'Otis Redding qu'elle transforme en hymne féministe et politique: Respect. La chanson devient un hymne aux droits civiques. En 1970, elle propose publiquement de payer la caution d'Angela Davis, professeure et militante politique, malgré les risques que cela représente pour sa carrière.

Isabelle Gatti de Gamond

Gatti de Gamond

Féministe engagée dans l'éducation, militante du suffrage universel
Auditoire H3.244

En 1862, Isabelle Gatti de Gamond lance la revue L'éducation de la femme où elle affirme la nécessité d'un enseignement féminin plus poussé. Malgré une opposition pugnace, le premier Cours d'Éducation pour jeunes filles s'ouvre en 1864 sous son égide. En 1899 elle est Secrétaire de la Fédération nationale des femmes socialistes, et milite pour les droits politiques de femmes, exigeant le suffrage universel. Elle est en 1903 la première femme belge franc-maçonne.

Lieu(x)
Campus du Solbosch