1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Difference Day 2020: un Honorary Title pour la liberté d’expression décerné à deux écrivains turcs

Publié le 28 avril 2020 Mis à jour le 6 mai 2020

Le 3 mai, le Difference Day a mis à l’honneur, sous une forme numérique, la liberté de la presse autour du thème "Journalism without fear or favour”. Les titres honorifiques pour la liberté d’expression ont été décernés à l’écrivain turc Ahmet Altan et à la militante des droits des femmes et écrivaine turque Elif Shafak.

Pour sa sixième édition, le Difference Day s'est tenu en ligne. Au travers du thème “Journalism without fear or favour”, l’événement a porté une attention particulière aux périodes d’incertitude, telles que la crise actuelle entourant le Covid-19.

Aujourd’hui, le journalisme est également sous la pression de politiciens, de groupes et organismes influents qui tentent de restreindre, de contrôler ou d’intimider les médias. Le journalisme dans la société est ainsi plus important que jamais et c’est aussi pourquoi, de plus en plus d’initiatives sont prises pour soutenir le journalisme indépendant.

L’édition 2020 du Difference Day a défendu cette indépendance:  les journalistes ne devraient pas avoir peur de faire leur travail ni être contraints d'accorder certaines faveurs à qui que ce soit.

Prix de la liberté d’expression

Chaque année, un titre honorifique du Difference Day pour la liberté d’expression est décerné par les universités bruxelloises VUB et ULB, et leurs nombreux partenaires. Cette année, ce titre est revenu au journaliste et écrivain turc Ahmet Altan, actuellement en prison, et à l’écrivaine et militante turque des droits des femmes Elif Shafak.

Ahmet Altan "Amnesty International le considère comme un prisonnier d'opinion et demande sa libération immédiate. Dans sa cellule, il a écrit et publié ses mémoires sous le titre "I Will Never See the World Again". Dire la vérité, c'est ce qu'Ahmet Altan a toujours tenté de faire", a souligné Yvon Englert, recteur de l'ULB.

"Elif Shafak, notre deuxième lauréat, est un écrivaine, universitaire et militante des droits des femmes. Vivant au Royaume-Uni, Elif Shafak écrit en turc et en anglais et a publié des romans et des essais à succès, traduits dans plus de cinquante langues. Elle est milite pour les droits des femmes, les droits des minorités et la liberté d'expression", a expliqué Caroline Pauwels.


Elif Shafak est apparue en direct lors de la présentation des titres honorifiques du Difference Day. "Je viens d'un pays, la Turquie, où les mots peuvent avoir des Elif Shafak conséquences très lourdes. Je pense que chaque écrivain, commentateur, universitaire, dessinateur sait que l'on peut avoir des ennuis lorsqu'on s'exprime. Vous pouvez être considéré comme un traître par les autorités, vous pouvez faire l'objet d'une enquête, être poursuivi, emprisonné, votre passeport confisqué ou banni. C'est ce que nous avons toujours à l'esprit quand nous écrivons".

"Il est essentiel pour moi de parler des droits des femmes, des minorités et des personnes LGBT lorsqu'il s'agit de liberté d'expression. Parce que je pense que ce n'est pas une coïncidence si, lorsque la diversité et la démocratie perdent du terrain, nous constatons une augmentation du sexisme, du patriarcat, de l'homophobie. C'est pourquoi il est important de continuer à parler de toutes ces questions".

En 2015, c’est le blogueur saoudien Raif Badawi qui a reçu le premier prix. Malheureusement, aujourd’hui, il est toujours en prison. En 2016, c’était Djemila Benhabib et Zineb El Rhazoui, en 2017 le Global Investigative Journalism Network, Daphne Caruana Galizia en 2018 et Marcela Turati en 2019.

Conférenciers internationaux de premier plan

L’événement, présenté par Annelies Beck (VRT) et Caroline Hick (RTBF), a été introduit par les recteurs Caroline Pauwels (VUB) et Yvon Englert (ULB). Comme chaque année, des orateurs internationaux prestigieux étaient au programme, dont Guilherme Canela, UNESCO Chief of Section for Freedom of Expression, et Caoilfhionn Gallagher, avocate de renommée internationale spécialisée dans les droits de l’homme et le droit des médias. Elle a défendu, entre autres, la journaliste maltaise assassinée Daphne Caruana Galizia.

Le Difference Day 2020 est organisé par la Vrije Universiteit Brussel, l’Université libre de Bruxelles, l’Erasmushogeschool Brussel, BOZAR, l’Evens Foundation et l’IHECS. Il est soutenu par les médias flamands et francophones, Bertelsmann, EBU, EPC, le Parlement européen, la CE, le European Democracy Endowment fund, et les ministres en charge des médias.

(Re)voir l'événement en ligne