1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Fermeture de l'Université libre de Bruxelles

Publié le 24 novembre 2021 Mis à jour le 25 novembre 2021

Il y a 80 ans, le 25 novembre 1941, l’Université libre de Bruxelles fermait ses portes. L’annonce en est faite le jour même aux étudiantes et étudiants sur le coup de 10 h. La surprise est totale. À l’origine de cette décision, un vote unanime du Conseil d’administration réuni la veille suite à la volonté des autorités allemandes d’imposer des nominations.

Se soumettre ou résister... 

Si l’occupant allemand semble favoriser en douceur la reprise des cours dans les universités, il n’est néanmoins pas en reste en matière de projets de réformes. Il s’agit, ni plus ni moins, de redéployer les institutions universitaires belges en adéquation avec l’idéologie du IIIe Reich. L’idée, c’est d’attribuer à chacune des universités une fonction spécifique. Liège et Gand «doivent être ancrées dans leur terroir», devenant les centres scientifiques de la Wallonie et de la Flandre. Louvain doit se réduire à une université théologique et l’ULB doit être transformée en une université «politique»: un bastion germano-allemand contre l’Europe occidentale. L’objectif ultime est de détruire les bases «libérales» de la Belgique.

25 novembre 1941. Fermeture de l'Université libre de Bruxelles
Chantal Kesteloot (Institution: CegeSoma) et Dirk Martin ont retracé les moments qui ont précédé et suivi la suspension des cours suite à l'attaque allemand en novembre 1941.

Lire l'article entier