1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Les 10 km de l'ULB annulés mais la recherche continue

Publié le 20 avril 2020 Mis à jour le 23 avril 2020

Face au Covid-19, la recherche scientifique est plus que jamais essentielle. Malgré l'annulation des 10 km de l'ULB, vous pouvez soutenir la création d'une méthode de détection du virus plus efficace.

Depuis leur création, les 10 km de l'ULB ont permis de récolter près de 300 000€ qui ont financé de nombreux projets au fils des années. Malgré la crise sanitaire actuelle et l’annulation des 10km de l'ULB, la recherche de l'Université continue à se mobiliser en collectant des fonds pour soutenir les initiatives mises en place à l’ULB face au Covid-19.

Un consortium de chercheurs des Faculté des Sciences et de Médecine de l’ULB, regroupant 250 volontaires sur deux sites, à Gosselies et Erasme, travaille ainsi actuellement à l’élaboration d’une méthode de détection du virus plus efficace. Les chercheurs veulent remplacer le test nasopharyngé, actuellement utilisé, par un test salivaire, plus sécurisé pour le personnel soignant puisqu'il diminue les contacts avec les patients et diminuant ainsi le risque d’infection de manière significative. Ce nouveau test salivaire permettrait également de suivre les personnes atteintes du virus sur le long terme, de pouvoir accompagner la population de manière plus efficace, et de prendre des mesures de (dé)confinement plus adaptées.

Si vous souhaitez apporter votre soutien à la création de tests efficaces, plus facile à exécuter et moins risqué pour le personnel de première ligne, nous vous invitons à faire un don directement sur le compte BE55 3631 2812 7744 avec en communication "Aide à la recherche Covid-19".

Le consortium a déjà mis en place une plateforme permettant la collaboration avec les hôpitaux de Bruxelles pour détecter le virus. Celle-ci vient de recevoir les accréditations de l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) lui permettant ainsi d’augmenter la capacité de détection du virus au sein des hôpitaux, en particulier pour les personnes plus à risque (personnel soignant, patients en oncologie…)