1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Les universités sont particulièrement attentives à l’impact de l’épidémie sur la session d’examens

Publié le 6 janvier 2022 Mis à jour le 6 janvier 2022

Les universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont convenu de tout mettre en œuvre pour que les étudiantes et les étudiants justifiant de un motif de quarantaine et d’isolement pour n’avoir pas pu présenter un examen puissent, dans toute la mesure du possible, le présenter durant la session qui débute ou dans les jours qui suivront la fin de celle-ci.

L’évolution de l’épidémie de Covid-19 et de son variant omicron entraîne une montée des contaminations avec un impact plus important qu’attendu sur les étudiantes et les étudiants présentant leur session d’examens de janvier, souligne le Conseil des recteurs francophones dans un communiqué.

Dans ce contexte, les rectrices et recteurs universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont réunis en vue de faire le point à ce sujet. Ils rappellent que les règles de quarantaine et d’isolement en vigueur doivent impérativement être respectées. De plus, ils ont convenu de tout mettre en œuvre pour que les étudiantes et les étudiants  justifiant de ce motif pour n’avoir pas pu présenter un examen puissent, dans toute la mesure du possible, le présenter durant la session qui débute ou, si nécessaire, dans les jours qui suivront la fin de celle-ci.

Enfin, ils insistent sur le strict respect des règles sanitaires en tout lieu et à tout moment, facteur important pour limiter les contaminations et permettre une session se déroulant avec un minimum de perturbations.

Communiqué du CReF (Conseil des recteurs francophones) - 5.01.2021