1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

L’ULB a décerné le titre de Docteure Honoris Causa à Katalin Karikó

Publié le 4 mars 2022 Mis à jour le 29 mars 2022

La biochimiste hongroise Katalin Karikó, figure majeure de la vaccinologie, a reçu les insignes de Docteure Honoris Causa de l'Université lors d'une cérémonie solennelle organisée le 24 mars 2022 sur le campus Erasme.

Retrouvez ici les discours prononcés lors de la cérémonie:


Discours de Marius Gilbert

Discours d'Arnaud Marchant

Katalin Karikó, professeure à l’Université de Pennsylvanie a été honorée pour ses recherches innovantes en thérapie génique basée sur l’ARN messager.

kariko

Ses recherches portant sur le développement de l’ARN messager transcrit in vitro pour les thérapies protéiques ont permis des évolutions très signi­ficatives dans le domaine de la création de vaccins d’un nouveau type.
Katalin Karikó a par la suite rejoint la société BioNTech RNA Pharmaceuticals et y occupe actuellement le poste de vice-présidente.
Les travaux de recherche de Katalin Karikó contribuent à l’effort de BioNTech pour stimuler les cellules immunitaires avec des antigènes vaccinaux. Ses recherches montrent également que la réponse immunitaire induite par l’ARN messager donne un élan supplémentaire à la vaccination contre les tumeurs.

Le vaccin Comirnaty développé par l’association des ­firmes Pfizer et BioNTech pour lutter contre la pandémie de Covid-19 témoigne de la valeur et de l’impact des recherches de Katalin Karikó.

"La crise que nous vivons est multiforme, et demande en retour une réponse elle aussi plurielle, où la science a un rôle à jouer, mais pas uniquement. Un rôle à la fois créatif et humble, un rôle qui lui permet à elle aussi de réexaminer sa place dans la société et son rapport à la gouvernance, à la décision politique et aux citoyens. Ce qu’il faut restaurer, c’est de la confiance. Une confiance qui elle-même ne peut être aveugle, une confiance critique et vigilante, mais une confiance malgré tout. Sans confiance, sans consensus, il n’y a ni démocratie ni science possibles", a souligné, lors de la cérémonie, Marius Gilbert, vice-recteur à la recherche et à la valorisation.

Mettant en valeur le parcours "exemplaire" de Katalin Karikó, le vice-recteur a mis en avant le "courage d’une chercheuse qui a connu le totalitarisme et son étouffoir, et qui a aspiré à la démocratie en osant l’exil et ce qu’il comporte de prise de risques, de peines et d’abandons".

"Même après avoir réussi à quitter la Hongrie communiste, sa patrie et sa culture, même après avoir gagné les États-Unis, creuset d’une recherche scientifique des plus dynamiques, elle a dû se confronter aux difficultés d’un parcours exigeant pour une femme de science. Elle est pourtant, aujourd’hui, l’une des scientifiques les plus reconnues au monde et sa contribution a été majeure pour permettre de réduire les conséquences sanitaires, sociales et économiques de la pandémie que nous subissons depuis deux ans", a-t-il encore ajouté.

C’est dire que pour l’Université libre de Bruxelles, il était essentiel de lui adresser toute notre reconnaissance, car elle est le symbole de ce qu’une société peut offrir de mieux lorsqu’elle est confrontée à un défi aussi inédit. Pour toutes ces raisons, pour tout ce que ce qu’elle représente et pour les valeurs que nous partageons, nous sommes fiers, très fiers de lui octroyer un doctorat honoris causa et de la compter à partir d’aujourd’hui parmi les membres de notre communauté universitaire.

 

dhc5

dhc6

dhc4

dhc2

dhc3