Publié le 19 mars 2021 Mis à jour le 24 mars 2021

C’est avec une profonde émotion que nous avons appris le décès ce 19 mars de Marie-Soleil Frère, professeure à l’ULB, ancienne vice-rectrice aux relations internationales et à la coopération au développement.

Directrice de recherches du Fonds national de la recherche scientifique et professeure ordinaire à l’Université libre de Bruxelles (Département des Sciences de l’Information et de la Communication), Marie-Soleil a travaillé pendant plus de vingt ans sur l’évolution des médias en Afrique francophone.

La particularité de sa trajectoire est d’avoir toujours associé la carrière académique et l’implication dans des projets d’appui aux médias dans les pays du Sud, en particulier en Afrique centrale. Après avoir finalisé son doctorat à l’ULB, elle a travaillé pour l’APEFE au Burkina Faso, contribuant à la mise sur pied d’un Département de Journalisme à l’Université de Ouagadougou. Elle a ensuite occupé des fonctions de responsable de programme à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), où elle conduisait les projets d’appui aux médias francophones du Sud. Chercheuse permanente au FNRS et titulaire de cours à l’ULB depuis 2004, elle a continué à collaborer avec de nombreuses ONG internationales qui soutiennent les médias africains (Institut Panos Paris, Search for Common Ground, Internews…), pour lesquelles elle a réalisé de nombreuses études et analyses sur les paysages médiatiques africains. Dans ce même registre, Marie-Soleil est aussi l’auteure de nombreux ouvrages sur le sujet et d’articles dans des revues scientifiques. Elle a également assuré la direction d’une collection de manuels destinés aux journalistes africains francophones.

À l’ULB, outre ses charges d’enseignement, Marie-Soleil a dirigé, de 2009 à 2016, le Centre de recherche en Information et Communication (ReSIC) de l’ULB et a occupé, de 2016 à 2018, les fonctions de vice-rectrice aux relations internationales et à la coopération au développement. Elle a ensuite été chargée de mission pour la coopération au développement, administratrice de notre ONG ULB-Coopération, présidente du Fonds de solidarité pour les chercheuses et chercheurs en danger mais aussi membre fondateur et co-coordinatrice d’Afric@ULB.

Lors d’un entretien, Marie-Soleil nous partageait sa vision de la coopération de l’ULB avec les partenaires du Sud. Elle y pointait aussi les défis pour améliorer la pertinence de notre coopération universitaire.

Sa motivation, son enthousiasme, son dynamisme, son jusqu'au-boutisme mais aussi sa douceur resteront dans l’esprit de beaucoup.


Aujourd’hui, nos pensées émues vont vers toute sa famille, à qui nous présentons nos condoléances les plus sincères.

La première cérémonie d’au-revoir aura lieu dans l’intimité ce jeudi 25 mars. Deux autres moments sont d’ores et déjà imaginés. En été, dans son village de Oueguedo au Burkina Faso, et l’autre à Bruxelles en automne pour honorer ce qu’elle fut, et ce qu’elle continuera à être de Bruxelles à Ouagadougou en passant par tous les coins du monde où la presse et la démocratie se fraient un chemin. Les messages de soutien et d'hommage peuvent être adressés à hommagemariesoleil@gmail.com.


À la demande de Marie-Soleil, un fonds a été créé en janvier 2021. Regards sur l’Afrique a pour objet "d’octroyer des aides financières aux étudiants de master en journalisme de l’ULB qui souhaitent effectuer un séjour en Afrique pour y mettre en œuvre un projet journalistique (presse écrite, radio, télévision, web, photo) ou une recherche, dans le cadre de leur mémoire". Celles et ceux qui souhaitent honorer sa mémoire peuvent faire un don sur le compte général externe de l'ULB: BE79 2100 4294 0033 (avec en communication : DON - 5F03Y000186).