1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Institution et Engagements

Usquare.brussels: la Région délivre deux permis d’urbanisme à la SAU et aux universités ULB et VUB

Publié le 15 octobre 2020 Mis à jour le 22 octobre 2020

Usquare.brussels, le programme de redéploiement de l’ancienne caserne Fritz Toussaint à Ixelles, vient de franchir une étape importante: la Région de Bruxelles-Capitale a délivré les permis d’urbanisme pour la première opération de rénovation et de réaffectation de bâtiments emblématiques du site.

Le premier permis a été délivré à la Société d’aménagement urbain (SAU) pour la rénovation et la reconversion de l’ancien Manège en une halle axée sur l’alimentation durable. Le second permis a été délivré à l'ULB et à la VUB pour la rénovation et la réaffectation des bâtiments situés à front du boulevard Général Jacques en équipements universitaires et en logements pour des chercheurs.

Les permis d’urbanisme font partie du projet d’ensemble de reconversion de l’ancienne école de gendarmerie, qui est coordonné par la SAU. Elles contribueront à la mise en valeur du patrimoine du site et à la stratégie d’économie circulaire, deux axes essentiels du développement de Usquare.brussels.

Le projet bénéficie d’un important soutien financier du Fonds européen de développement régional (FEDER). Il s’agit des budgets supplémentaires libérés par la Région de Bruxelles-Capitale pour l'ULB et la VUB. Le subside FEDER est financé à parts égales par l’Union européenne et la Région bruxelloise.

Le subside FEDER est affecté de la manière suivante:

  • 1.391.398,10 euros pour la reconversion du Manège.
  • 9.033.200 euros pour la reconversion des bâtiments situés à front du boulevard Général Jacques.

La délivrance des deux permis d’urbanisme pose les premiers jalons dans le développement du site des anciennes Casernes, tout d’abord par la rénovation et la reconversion du Manège mais aussi par la rénovation des équipements universitaires par le biais du projet Usquare.brussels, porté conjointement par l’ULB et la VUB. L’ambition de la Région bruxelloise est de proposer un quartier multifonctionnel exemplaire au niveau technique (économie circulaire, performance énergétique, patrimoine, etc.) mais aussi au niveau du vivre ensemble. Relevons que 3.000 tonnes de CO2 seront économisées par an grâce aux travaux financés par le programme FEDER.

S’agissant du pôle universitaire innovant, il ambitionne d’offrir:

  • un centre de recherche international : premier Institut d’études avancées en Belgique (destinés aux chercheurs internationaux)
  • un espace "Citizen and participative Science"
  • une maison d’accueil internationale
  • un centre de recherche interuniversitaire pour "Urban Research".

Rudi Vervoort, le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale, se félicite: "Le rôle du FEDER est une nouvelle fois crucial dans la stratégie de redéploiement territorial à Bruxelles puisqu’il permet le financement de la première phase du redéploiement du site des casernes consacré aux équipements universitaires, partagés et collectifs. Notre ambition est de transformer un site historiquement fermé et entouré d’un mur d’enceinte, en un nouveau quartier ouvert et mixte, universitaire et international mais aussi durable et innovant. Ce lieu dynamique et convivial répondra aux besoins des Bruxellois, et singulièrement des riverains, tout en accueillant un ambitieux projet d’envergure internationale porté conjointement par l’ULB et la VUB."

Pascal Smet, le Secrétaire d’État régional bruxellois en charge de l’Urbanisme, annonce: "En délivrant ces permis nous permettons d’avancer dans la mutation de notre ville. Une nouvelle vie va voir le jour sur le site des anciennes casernes. En y implantant du logement, un centre de recherche universitaire et une halle alimentaire nous démontrons l’importance de la mixité des fonctions. A l’image de l’occupation temporaire SeeU qui est un franc succès."
 
Gilles Delforge, le directeur de la SAU, explique que "l’obtention de ces deux permis va permettre d’enclencher très concrètement et de manière très visible pour le grand public le développement opérationnel de Usquare.brussels. Le début des travaux de reconversion du Manège est prévu d’ici l’automne 2021. Concrètement, sans changer ce bâtiment emblématique, la SAU va d’abord procéder à des travaux de restauration concernant le gros œuvre fermé, afin de développer ensuite la mise en exploitation de la halle alimentaire. Cette halle sera à terme et sans aucun doute un des programmes phares de Usquare.brussels tout en constituant un équipement partagé très utile pour les habitants des quartiers voisins du site".
 
Annemie Schaus, la rectrice de l'ULB, souligne la dimension internationale et la volonté d’exemplarité du projet des deux universités bruxelloises. "Sur le site d’Usquare, l’ULB et la VUB concrétisent encore un peu plus leur dynamique de partenariat au service de Bruxelles et de ses habitants. Grâce au soutien du FEDER, nos deux universités y développeront des centres de recherche axés sur la question du développement durable, permettant ainsi de répondre de manière concrète aux défis posés en milieu urbain, en particulier à Bruxelles. Nous accueillerons également plusieurs centaines d’étudiants internationaux sur ce site, en faisant un pôle d’accueil et de mixité culturelle."
 
Caroline Pauwels, la rectrice de la VUB: "Nous sommes très heureux de ces permis. Avec Usquare, nous voulons démolir durablement les murs. Entre chercheurs et étudiants de la VUB, de l'ULB et de partout dans le monde, mais aussi localement, entre les universités et les habitants du quartier. Notre ambition est de faire d'Usquare un quartier universitaire qui crée du lien. Avec les logements prévus pour les étudiants, les chercheurs et les conférenciers invités, nous souhaitons faire de Usquare un hub international, où les chercheurs peuvent se rencontrer dans un environnement stimulant. Avec ces permis, nous pouvons passer à l'étape suivante pour réaliser cette ambition".

Usquare.brussels: la reconversion de l’ancienne caserne Fritz Toussaint

en un quartier ouvert multifonctionnel

Le site de 3,85 hectares, qui compte 22 bâtiments pour un total de 56.500 m2, de l’ancienne caserne Fritz Toussaint, à Ixelles appartient à la Région de Bruxelles-Capitale, qui l’a racheté à l’État fédéral début 2018. Il s’agissait à l’origine d’une école qui formait et logeait les gendarmes. Le site fait partie d’un ensemble de casernes construites au début du 20e siècle sur l’axe dit « des boulevards militaires ». Après la réforme des polices et la disparition de la gendarmerie, les bâtiments ont été occupés par la police fédérale, qui les a libérés progressivement.
 
Le gouvernement régional bruxellois a chargé la Société d’Aménagement Urbain (SAU) de piloter la reconversion de l’ancienne caserne. Le projet a été baptisé Usquare.brussels.
 
La SAU est l’organisme public régional responsable de la mise en œuvre des grands projets d’aménagement urbain bruxellois (Usquare.brussels, mediapark.brussels, Josaphat…) et de la réalisation d’équipements publics d’envergure régionale (maison des médias FRAME, casernes de pompiers, Hippodrome, LE CHAT cartoon museum…).
Le rôle de la SAU pour cet ancien complexe militaire consiste notamment à:
  • organiser une occupation transitoire, baptisée See U: elle a été inaugurée en 2019 et, avec ses 30.000 m2, c’est la plus grande occupation temporaire de Belgique, qui rassemble une centaine d’occupants, a accueilli plus de 200 activités et a attiré plus de 80.000 visiteurs;
  • ouvrir le site sur la ville et le reconnecter avec les quartiers voisins;
  • développer de l’habitat pour des familles (maximum 20.000 m2 pour +/- 170 unités) et des logements pour des étudiants (maximum 18.000 m2);
  • aménager 18.000 m2 d’espaces publics conviviaux, dont un espace vert;
  • accueillir un projet pionnier (pôle universitaire innovant) de l’ULB et de la VUB axé sur le développement durable (7.000 m2 d’équipements universitaires) soutenu par le FEDER;
  • installer des équipements de proximité accessibles aux riverains, dont une halle dédiée à l’alimentation durable dans l’ancien Manège (1.400 m2);
  • valoriser le patrimoine;
  • développer une stratégie énergétique optimale et une approche d’économie circulaire à l’échelle du site;
  • coordonner tous les intervenants nécessaires pour mener le projet à bonne fin.