1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. International

Découvrez le projet BAS: Beyond Apparent Stereotypes

Publié le 26 octobre 2021 Mis à jour le 26 octobre 2021

Le projet BAS souhaite aller au-delà des représentations culturelles générales et fournir aux étudiants un aperçu plus approfondi des caractéristiques culturelles, telles que le mode de vie, le patrimoine culturel et les habitudes sociales et en comprendre les raisons sous-jacentes. Entretien avec Dimitri Georgios Karaiskos et Anya Diekmann (ULB).

ENGLISH

Qu'est-ce qui vous a poussé à lancer ce projet? Pourriez-vous expliquer les synergies entre tous les acteurs clés impliqués?

Au cours de la dernière décennie, nous vivons une montée du nationalisme et des conflits entre les communautés. La réaction à la crise des réfugiés en 2015 et la fermeture des frontières pendant la pandémie sont la dernière expression de la peur de « l'autre ». De tels événements ont tendance à renforcer les préjugés existants dans une communauté (culture ou pays) d'un autre groupe/communauté/nation. L'une des questions clés qui doit être abordée dans ce contexte est de savoir comment les sociétés européennes caractérisées par une diversité croissante peuvent promouvoir la citoyenneté (européenne) et des attitudes tolérantes envers les « autres » d'une manière qui ne stigmatise pas ou ne méconnaît pas les identités culturelles. 

Pour répondre à cette question, le projet s'est penché sur les compétences et aptitudes interculturelles chez les jeunes du niveau secondaire de 15/16 ans. Le renforcement des aptitudes et des compétences culturelles permet aux étudiants d'analyser les personnes en tant qu'individus distincts et multiformes et va au-delà des stéréotypes naturels et des clichés favorisant l'inclusion sociale. L'objectif de BAS est de s'attaquer et de dépasser les stéréotypes existants et de réduire les préjugés. La meilleure façon de le faire est d'immerger les élèves dans un autre contexte culturel. Ceci a été réalisé à l'aide d'une approche transnationale et de la rencontre avec « l'autre » à travers une série d'échanges scolaires interculturels. 

Le partenariat BAS était composé de quatre partenaires académiques et de quatre partenaires scolaires de quatre pays d'Europe (Belgique, Bulgarie, Espagne et Grèce). L'implication et la coopération des universités et des écoles ont assuré un équilibre entre la théorie et la pratique. Les partenaires académiques1 ont assuré le bon déroulement des activités de recherche, qui ont suivi les attitudes des étudiants tout au long de la période de leur participation au projet tandis que les partenaires scolaires2 ont planifié et organisé les échanges interculturels avec l'engagement actif des étudiants participants. 
 
1Université libre de Bruxelles (ULB), Vrije Universiteit Brussel (VUB), Universitat Autònoma de Barcelona (UAB), International Business School (IBS)
2Go!Atheneum Unesco Koekleberg, 2nd Lyceum of Vrilissia, 127 SU Ivan Denkoglu, Institut Escola la Mina
 

Quels résultats avez-vous générés?

Le point central du projet BAS était les quatre échanges interculturels scolaires mis en œuvre en février 2021. Des étudiants de Barcelone ont accueilli des étudiants d'Athènes, des étudiants d'Athènes ont accueilli des étudiants de Sofia, des étudiants de Sofia ont accueilli des étudiants de Bruxelles et des étudiants bruxellois ont accueilli des étudiants de Barcelone en une série d'activités virtuelles. Bien qu'initialement les échanges aient été planifiés comme des échanges physiques, la crise du Covid-19 a conduit le partenariat à adopter une approche virtuelle. 

bas visu Une triple recherche, qui a suivi toutes les étapes de la mise en place des échanges, a été mise en place. Il comprenait une pré-enquête, une enquête sur site et une post-enquête. Les enquêtes ont évalué le développement des attitudes et des perceptions culturelles des étudiants tout au long de leur participation aux activités du projet, tout en donnant un aperçu de l'évaluation par les étudiants des activités mises en œuvre. 

Les données recueillies ont constitué la base du rapport de recherche BAS. Le rapport a fourni au lecteur plus d'informations sur la nature du projet et une meilleure compréhension de l'impact des échanges BAS, sur les étudiants participants, grâce à une analyse thématique transversale, qui met en évidence les points d'importance ainsi que les différences, les similitudes dans les résultats de la recherche dans les différents groupes.

Enfin, une boîte à outils contenant des lignes directrices et des recommandations pour l'organisation d'un échange scolaire interculturel a été développée à la suite des connaissances acquises grâce à l'expérience BAS. La boîte à outils BAS vise à fournir aux écoles la capacité nécessaire pour organiser et mettre en œuvre des échanges scolaires interculturels offrant des lignes directrices étape par étape, des outils d'évaluation, des rôles et responsabilités concrets des parties concernées, un pool d'activités et un ensemble de recommandations ciblées. 

Les résultats du projet sont accessibles au public sur le site Web du projet
 

Quelles sont les prochaines étapes du projet? Comment envisagez-vous son évolution?

L'expérience du projet BAS a un degré élevé de transférabilité étant donné sa nature. L'expérience et les enseignements tirés des échanges BAS et de la recherche BAS (qui sont respectivement enregistrés dans la boîte à outils BAS et le rapport BAS) forment un important réservoir de connaissances qui peut inspirer les enseignants, les directeurs et les agences de voyages scolaires qui sont responsables de la préparation et mise en œuvre des échanges scolaires.
L'expérience BAS pourrait servir de base à de futurs projets mettant en œuvre des échanges physiques ou mixtes entre écoles. Les connaissances acquises grâce à la mise en œuvre virtuelle peuvent constituer un terrain fertile pour la comparaison entre l'impact des différentes approches.

En savoir plus sur BAS