1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Accord de Paris sur le climat : transparence = ambition ?

Publié le 3 décembre 2019 Mis à jour le 4 décembre 2019

Alors que le top départ de la COP25 vient d’être donné, un article se penche sur le lien entre le renforcement de la transparence et l’accroissement de l’ambition climatique.

En décembre 2015, la COP 21 organisée à Paris a consacré une approche bottom up du régime climatique international, dans laquelle chaque pays détermine de façon souveraine l’ambition et la forme de ses politiques climatiques.

Alors que la COP 25 démarre à Madrid, un article publié par Romain Weikmans -IGEAT, Faculté des Sciences- souligne que les obligations fermes qui s’imposent aux États signataires de l’Accord de Paris sont relativement réduites. Ainsi, l’Accord de Paris ne fixe pas d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui s’imposeraient à chaque pays.
Il oblige par contre les différents États à produire de façon régulière des rapports concernant les actions qu’ils entreprennent en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les informations que les pays sont censés dévoiler sont plus nombreuses que par le passé. Pour de nombreux analystes, cette transparence accrue est susceptible de mener à un renforcement de l’ambition climatique, par exemple en permettant à des acteurs de la société civile de « nommer et dénoncer » publiquement des États qui feraient trop peu d’efforts en matière de lutte contre le changement climatique.

Dans cet article, Romain Weikmans et ses collègues montrent que cette relation entre renforcement de la transparence et accroissement de l’ambition climatique est loin d’être assurée.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be