1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

L’Antarctique en voilier: des résultats au rendez-vous

Publié le 11 avril 2019 Mis à jour le 21 mai 2019

Bruno Danis et son équipe reviennent d’une mission d’étude de 6 semaines en Antarctique en voilier. Parmi les points clés du bilan : un voilier bien pratique, une biodiversité plus abondante et une activité touristique interpellante.

Proue de l'AustralisAprès 6 semaines le long des côtes de l’Antarctique, les chercheurs de la mission Belgica121 sont de retour ! Bruno Danis, chercheur au Laboratoire de Biologie marine (Faculté des Sciences) et leader de l’expédition, dresse un premier bilan plutôt positif !

Tout d’abord sur le mode de déplacement choisi : la mission Belgica121 a été réalisée à bord d’un voilier de 23m. Une première concluante pour ce type de mission scientifique : « L’équipe a pu travailler dans 15 stations différentes et récolter plus de 1700 échantillons en seulement 22 jours sur place » explique Bruno Danis. Grâce à l’agilité de l’Australis, l’équipe a également pu accéder à des zones inaccessibles aux brise-glaces de recherche conventionnels, le tout en émettant 140 fois moins de CO2 que ces derniers.

Phoque de Weddell aux îles Melchior. Sur place, les chercheurs ont pu constater de hauts niveaux de diversité, en particulier du point de vue des associations d’espèces observées - un indicateur de biodiversité. Les futures analyses en laboratoire permettront de comprendre les réponses apportées par les écosystèmes marins antarctiques au changement climatique comme la hausse de la température de l’eau, les changements de salinité, et la fonte rapide des glaciers bordant ces eaux.

Les chercheurs ont aussi récolté des échantillons pour étudier le niveau de contamination de la Péninsule Antarctique par les microplastiques et leurs co-contaminants (métaux, polluants organiques persistants). Ils ont par ailleurs découvert des déchets sur certains sites, probablement laissés sur place depuis les années 80. Ces déchets ont été partiellement  évacués à bord de l’Australis.

La mission fera l’objet d’un documentaire, dont la finalisation est prévue pour fin 2019.

Contact
Service Communication Recherche :