Publié le 11 juin 2019 Mis à jour le 17 septembre 2019

Le projet ACTE s’installe dans des locaux flambant neufs, pensés pour et avec les personnes autistes et leurs familles. Un projet mené avec le soutien de la Fondation ULB.

Une lumière douce projetée sur un plafond tendu, des chaises d’enfant colorées, une moquette bleue au sol, un miroir sans tain au mur, un “igloo” fraichement peint : bienvenue au centre ACTE – Autisme en Contexte. Théorie et Expérience – sur le campus du Solbosch.

“Nous voulions des locaux où les autistes se sentent bien; comme ce dôme ou l’igloo comme nous l’appelons, où ils peuvent s’isoler s’ils le souhaitent” explique Mikhail Kissine, directeur d’ACTE, à l’origine de ces espaces de recherche et d’enseignement,

“Les architectes ont soumis leur maquette à des autistes et à leurs familles afin de prendre en compte leurs spécificités sensorielles, leurs idées et leurs besoins particuliers.

Dans ces nouveaux locaux, nous réussissons à limiter les perturbations; les personnes autistes se sentent mieux et in fine, nos observations se déroulent mieux, les biais scientifiques en sont limités”.

C’est ici que l’équipe ACTE mène ses recherches centrées en particulier sur le langage et le trouble du spectre de l’autisme : environ 50% des enfants autistes ne commencent à parler qu’entre 3 et 6 ans; 30% des autistes n’accèderont jamais au langage… Les chercheurs s’interrogent aussi sur la manière de dépister plus tôt, le trouble : aujourd’hui, la plupart des enfants diagnostiqués ne le sont que vers l’âge de 4 ans; or, plus tôt le diagnostic est posé, mieux la prise en charge peut se faire.

Le certificat interuniversitaire en trouble du spectre de l’autisme est aussi organisé dans ces nouveaux locaux, “Ce centre sera, j’espère, un lieu de rencontre entre équipes et d’échanges d’idées, d’outils, de données” conclut Mikhail Kissine.

Présentation en vidéo :
Contact
Service Communication Recherche :