1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Banquise en Arctique: biogéochimie et écosystèmes perturbés

Publié le 29 octobre 2020 Mis à jour le 29 octobre 2020

Réunis au sein du réseau BEPSII, des chercheurs lancent un cri d’alarme dans la revue Nature : les modèles climatiques actuels ne prennent pas assez en compte les processus biogéochimiques associés à la banquise en Arctique.

La banquise en Arctique se transforme rapidement, entrainant des changements sur les cycles biogéochimiques, les processus climatiques et les formes de vie qui en dépendent. C’est le message que partagent plusieurs chercheurs dans un article de Nature Climate Change paru le 27 octobre. Ce constat est posé suite aux travaux du réseau de recherche  
Biogeochemical Exchange Processes at Sea-Ice Interfaces (BEPSII)

L’article - auquel a contribué François Fripiat, Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences - souligne des changements dramatiques dans les processus climatiques et la biodiversité dans la moitié du siècle qui suivra la disparition rapide de la banquise Arctique. Ces changements attendus accentueront le réchauffement et la perte de biodiversité déjà en cours. Les auteurs avertissent : « le manque de prise en compte dans les modèles climatiques actuels des processus biogéochimiques associés à la banquise est préoccupant ».

Les chercheurs du réseau BEPSII reconnaissent que cette tentative de vision prospective n’est guère quantitative, faute de données disponibles; et ils plaident pour augmenter les observations à long terme et inclure des processus biogéochimiques dans les modèles climatiques.  « Le manque de prise en compte de ces processus risque de nous donner une vision édulcorée d’un futur en réalité plus sombre » concluent les auteurs.

 
Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be