Publié le 19 février 2019 Mis à jour le 6 mars 2019

Un projet soutenu par une bourse du Conseil européen de la recherche étudie les langues bantu pour mieux comprendre l’histoire et les liens entre les communautés de ces régions d’Afrique centrale et australe.

Chercheuse au Centre d'Anthropologie Culturelle - Faculté de Philosophie et Sciences sociales, Birgit Ricquier étudie les langues bantu, parlées en Afrique centrale et australe, depuis son doctorat. Elle décroche une bourse du Conseil européen de la recherche (ERC) pour, à travers ces langues, décrypter l’histoire et les liens entre les différentes communautés de la région. La chercheuse s’intéresse en particulier au fleuve Congo et à ses affluents, de Kisangani jusqu’à Kindu et Bumba.

Intitulé BANTURIVERS son projet intègre linguistique – Birgit Ricquier est linguiste de formation -, anthropologie et archéologie pour étudier les communautés riveraines actuelles et historiques du bassin Congo. Dès cet été, elle sera en mission sur le terrain.

LIRE SON INTERVIEW dans Esprit Libre.

Retrouvez tous les projets ERC menés à l’ULB.

Contact
Service Communication Recherche :