1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Binge drinking : un ado sur dix concerné

Publié le 17 janvier 2020 Mis à jour le 21 janvier 2020

Chercheuse à l'École de Santé publique, Maud Dujeu a étudié le binge-drinking chez les adolescents. Ses premières données dévoilent qu'un ado sur dix pratique le binge drinking, et que la pratique est plus ou moins fréquente selon les sexes.

« En Belgique francophone, un adolescent sur dix déclare pratiquer le binge-drinking » : c’est l'une des données phares d’une enquête menée en 2018 par le Service d’Information, Promotion, Éducation, Santé (SIPES, École de Santé publique).
Cette étude fait partie d'une recherche à large échelle sur le "Comportements, santé et bien-être des élèves en 2018 en Belgique francophone", dans le cadre de l'enquête HBSC "Health Behaviour in School-aged Children". Réalisée tous les quatre ans, l'étude s’intéresse à la santé globale des élèves de la 5e primaire jusqu’à la 6/7e secondaire, tous types d’enseignements confondus.

Pour cette enquête, Maud Dujeu – SIPES-ESP – est en charge d’étudier les comportements liés à l’alcool.

Pour la première fois, son équipe s’est intéressée au binge drinking.

"Conformément aux définitions utilisées dans d’autres études, nous avons défini le "binge drinking" comme le fait de boire au moins quatre verres d’alcool en deux heures ou moins", explique la chercheuse.

Selon les premiers résultats, ce comportement concerne un adolescent sur dix.

Par ailleurs, l’étude montre des différences entre filles et garçons : par exemple, les garçons étaient plus nombreux à déclarer avoir consommé de l’alcool et avoir été ivres au cours du moins précédant l’enquête. Ces différences s’amenuisent toutefois entre la 2e et 4e secondaire, pour se marquer à nouveau durant les dernières années du secondaire.

L’ensemble des résultats seront disponibles dans les mois qui viennent dans le rapport publié par le SIPES.
Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be