1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Changement climatique : le rôle du continuum aquatique

Publié le 19 février 2019 Mis à jour le 6 mars 2019

Le projet international C-Cascades démontre l'importance du rôle des systèmes aquatiques sur le budget global de carbone.

Le dernier rapport d'évaluation du GIEC (2013) souligne l'importance du transport de carbone le long des flux latéraux reliant les écosystèmes terrestres et aquatiques, et les émissions qui en résultent. Le projet européen C-Cascades vise à quantifier le rôle du continuum aquatique dans le cycle global du carbone ainsi que ses dynamiques.  Les recherches sur le sujet sont encore à leurs balbutiements.

Durant 3 ans, ce projet « Marie Curie » coordonné par Pierre Regnier (Géosciences, Environnement et Société, Faculté des Sciences) a regroupé 15 doctorants issus de 8 instituts de recherche.

Leurs résultats interpellent : ils montrent que les systèmes aquatiques émettent environ 109 tonnes de carbone chaque année. Ils ont pu également déterminer la contribution de chaque pays ou région à ces émissions ainsi qu'évaluer leur évolution pour les années à venir.

infographie

Par exemple, en considérant un scénario d'émissions de CO2 de base, où aucune politique de changement climatique n'est jugée nécessaire, les apports de carbone organique dissous dans les systèmes aquatiques pourraient augmenter de 60% d'ici la fin du siècle.
Contact
Service Communication Recherche :