1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Chine : résonance écologique à travers les médias officiels

Publié le 26 mars 2019 Mis à jour le 29 mars 2019

Des journalistes chinois profitent de leur enracinement au sein des médias officiels du Parti pour faire valoir certaines causes environnementales.

En Chine, certains journalistes profitent de leurs statuts au sein de médias officiels pour faire avancer les choses dans le domaine de l'écologie. En effet, leur position dans des organes proche du Parti peut leur donner plus de poids pour influer sur les décisions et les actes du gouvernement et des grandes entreprises. Nolwenn Salmon, post-doctorante au Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains-LAMC-Faculté de Philosophie et Sciences sociales-, publie un article sur ce phénomène dans un article du périodique « Études chinoises ». Cette recherche est la conclusion de dix mois d'étude sur le terrain et plus de quatre-vingts entretiens, ainsi que l'analyse d'articles de journaux et de blog.

La chercheuse a pu observer qu'au-delà de leur rôle de journalistes, certains mettent à profit les possibilités offertes par leur profession pour s'engager plus efficacement dans des associations environnementales ou sur les réseaux sociaux. La question de l'environnement en Chine est au centre des recherches de Nolwenn Salmon puisque son projet actuel porte sur la tendance récente des jeunes urbains chinois à s'installer à la campagne pour mener des projets agricoles alternatifs et développer des communautés autosuffisantes respectueuses de l'environnement.

Contact
Service Communication Recherche :