1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

CMV: des lymphocytes se spécialisent déjà in-utero

Publié le 6 décembre 2019 Mis à jour le 9 décembre 2019

Une étude identifie les mécanismes par lesquels se développent, chez le fœtus humain, les globules blancs agissant contre le cytomégalovirus.

Très contagieux, le cytomégalovirus (CMV) peut entrainer des malformations graves du fœtus lorsqu’il entre en contact avec celui-ci lors de la grossesse. En 2010, l’équipe de David Vermijlen (Département de Pharmacothérapie et pharmacie galénique, Faculté de Pharmacie & Institut d’Immunologie Médicale, IMI, Biopark) avait démontré que le fœtus humain pouvait lutter contre ce virus grâce à des globules blancs particuliers : les lymphocytes T γδ (LTγδ).

Aujourd’hui, une nouvelle étude de l’équipe, publiée dans le Journal of Experimental Medicine, dévoile les mécanismes moléculaires et cellulaires qui mènent au développement de ces lymphocytes. Paola Tieppo, David Vermijlen et leurs collègues ont tenté de savoir si une "programmation" de ces LTγδ avait déjà lieu dans le thymus humain (l’organe où se développent les lymphocytes) durant l'embryogenèse, comme on peut l’observer dans le modèle murin pour d’autres LTγδ.

Cette programmation pourrait être essentielle pour la lutte contre le virus par les LTγδ chez le foetus car elle peut impacter le niveau de reconnaissance du pathogène par des récepteurs des cellules T (TCR)  et le niveau des fonctions antivirales de ceux-ci.

Les résultats de cette recherche démontrent que les LTγδ du thymus fœtal sont, en effet, déjà programmés et fonctionnels.

Particulièrement, les chercheurs ont remarqué des remaniements de l’ADN des récepteurs TCRγδ réactifs contre le CMV, ce qui impliquerait que les LTγδ se spécialisent déjà in-utero pour réagir face à ce virus.

Les chercheurs ont aussi identifié la protéine Lin28b comme un acteur clé de la production de ces LTγδ programmés : cette protéine inhibe, dans les cellules "ancêtres" des LTγδ, la production d’une enzyme liée aux remaniements de l’ADN, ce qui entraîne la spécialisation de ces lymphocytes. La prochaine étape sera de comprendre le rôle moléculaire précis de Lin28b.

Les chercheurs suspectent aussi certains LTγδ de se maintenir dans des tissus à l’âge adulte en ayant des capacités de surveillance immunitaire, encore à préciser.

Contact
Service Communication Recherche : 02 650 92 03 // com.recherche@ulb.ac.be