Publié le 7 février 2020 Mis à jour le 10 février 2020

Entre rhétorique et comédie, le genre d’un texte antique transmis sur papyrus peut être difficile à déterminer. Une approche interdisciplinaire peut permettre cette distinction.

« Un père s’adresse à sa fille, il la supplie de quitter son mari ruiné, mais elle refuse »  cette situation tragi-comique est issue d’un papyrus datant du 2e siècle avant Jésus Christ. Le 11 février, lors d’un séminaire, Julie Dainville et Diane Coomans Philixte, Faculté de Lettres, Traduction et Communication – partiront de cette étude de cas pour montrer les liens qui unissent deux disciplines : la rhétorique et la papyrologie.

Outre son côté théâtral, caractéristique de la comédie, le texte rappelle certains exercices rhétoriques propres à une certaine période de l’Antiquité. Déterminer le genre du texte demande donc une analyse poussée. Les deux chercheuses combineront les méthodologies spécifiques aux deux disciplines, rhétorique et papyrologie, pour déterminer si ce texte relève de la rhétorique ou de la comédie.

Julie Dainville effectue des recherches en rhétorique antique, notamment sur la manière dont l’autorité des devins et les oracles étaient discutés et commence un travail de recherche sur l’étude de la rhétorique dans les papyrus.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be