1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Covid-19, vaccins et thromboses: l'état des connaissances

Publié le 27 mai 2021 Mis à jour le 1 juin 2021

Dans un article de PLoS Medicine, Michel Goldman – I3h, ULB - et Cédric Hermans – UCLouvain – résument les connaissances scientifiques sur les très rares cas de thromboses thrombopéniques induites par les vaccins à vecteur adénoviral (AstraZeneca et J&J) et dans des formes sévères de Covid-19.

On le sait, des thromboses - thrombocytopénie thrombotique – ont été observées dans des formes sévères de Covid-19 et dans de très rares cas, après le vaccin à vecteur adénoviral (AstraZeneca et J&J).

Michel Goldman - I3h, ULB - et Cédric Hermans - UCLouvain - se sont penchés sur les connaissances scientifiques accumulées depuis avril sur ces cas. Ils les résument dans un article paru cette semaine dans la revue PLoS Medicine.

Il est clair que les auto-anticorps dirigés contre le PF4 contribuent à ces thromboses. Michel Goldman et Cédric Hermans suggèrent que l'héparane sulfate PG excrété par les cellules endothéliales endommagées contribue à rendre le PF4 immunogène.

Beaucoup de questions restent ouvertes. Les chercheurs en pointent deux, majeures: pour les très rares cas postvaccinaux, "il sera important de préciser le rôle du vecteur adénoviral compte tenu des développements actuels d'autres vaccins basés sur la même technologie. Des recherches supplémentaires sont aussi nécessaires pour identifier les facteurs de risque qui prédisposent de rares individus à ces complications sévères", soulignent-ils.
Contact
communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be