Publié le 18 novembre 2019 Mis à jour le 18 novembre 2019

Ce lundi, deux équipes de la Faculté des Sciences de l’ULB s’envolent en direction de l’Antarctique, pour un mois de mission sur place.

Professeur et chercheur au Laboratoire de Glaciologie, Frank Pattyn partira pour la dernière phase du projet de recherche Mass2Ant (mené par le Prof. Jean-Louis Tison). Ce projet étudie la variabilité du bilan de masse en surface (accumulation nette de neige en surface) dans la région de la côte de Princess Ragnhild, à proximité de la Base belge Princesse Elisabeth.

Cette dernière mission permettra de rapatrier les équipements (tours de mesures météorologiques), en place depuis plus de deux ans.

Avec ses collègues de l’Université du Colorado et de l’Université de Delft, Frank Pattyn réalisera également une série de mesures complémentaires qui permettront d’affiner l’interprétation des résultats des deux missions précédentes.


Stefania Gilli et le matériel envoyé en AntarctiqueAutre équipe, autre projet : Stefania Gili, post-doctorante au Laboratoire G-Time (photo), partira pour poursuivre le projet CHASE. Cette recherche vise à capturer et analyser des poussières en suspension ou déposées dans la neige de la région de Dronning Maud Land.

Pendant sa traversée de 200 km depuis les hauts plateaux jusqu’à la côte, en compagnie d’un collègue de l’Université de Gand, Stefania Gili récupèrera les filtres qui collectent depuis plus d’un an les dépôts de poussières à différents sites.

Elle échantillonnera de grands volumes de neige pour y extraire les poussières piégées, effectuera des premiers essais de forage de carottes de neige et glace sur les hauts plateaux, et équipera de nouveaux sites d’échantillonnage. Les nouveaux échantillons et résultats attendus permettront de mieux comprendre la circulation atmosphérique dans l’hémisphère sud, le rôle des régions émettrices de poussières et les effets sur le climat.

Contact
Service Communication Recherche : 02 650 92 03; com.recherche@ulb.ac.be