Publié le 20 février 2019 Mis à jour le 6 mars 2019

Quelle est l'histoire des forêts africaines et comment les arbres ont-ils évolué au cours du temps ? Une enquête généalogique est lancée…

Au sein du Service Evolution biologique et Ecologie - Faculté des Sciences -, Jérémy Migliore, Olivier Hardy et leurs collègues mènent actuellement une enquête généalogique... à partir des feuilles d'arbres ! Collectées dans les forêts d'Afrique centrale, ces feuilles permettent aux chercheurs de retracer les liens génétiques entre les différents spécimens. "Notre but est de comprendre l'histoire du couvert forestier et la diversité génétique des arbres qui le compose", explique Jérémy Migliore.

La théorie la plus répandue pour expliquer l'existence de groupes génétiques séparés géographiquement est liée aux glaciations, dont la dernière a pris fin il y a 12000 ans : elles auraient provoqué la fragmentation des forêts africaines au profit de savanes, séparant ainsi des populations d'arbres qui ont ensuite évolué chacune de leur côté. Dans une publication du Journal of Biogeography, les chercheurs de l'ULB viennent cependant nuancer cette théorie. Grâce à des analyses génomiques et de séquençage à haut-débit, ils ont démontré que cette différenciation des populations remonterait à plus de 3.5 millions d'années, soit bien avant les premiers épisodes glaciaires débutant il y a -2.7 millions d'années.

Les chercheurs ont réalisé cette étude sur le Greenwayodendron (à vos souhaits !), une espèce très répandue dans les forêts tropicales. Ils vont maintenant tâcher de confirmer leurs résultats sur d'autres espèces représentatives de la diversité des écosystèmes forestiers. Au-delà du mystère scientifique et historique, comprendre la réponse des forêts aux changements climatiques passés permettra de mieux prédire leur évolution future et de favoriser une exploitation durable des ressources.
Contact
Service Communication Recherche :