Publié le 7 décembre 2020 Mis à jour le 7 décembre 2020

Existe-t-il une vision commune de l’euroscepticisme ? Une étude montre les divisions qui existent entre les partis qui s’opposent au projet européen.

Au lendemain d'une décennie de crise, les élections 2019 au Parlement européen ont montré que les électeurs se détournaient des familles politiques traditionnelles pour voter pour des partis porteurs de messages forts sur l'Europe, dont les partis eurosceptiques.

Une publication de Nathalie Brack – Cevipol, Faculté de Philosophie et Sciences sociales – montre que ces élections ont également mis en évidence la normalisation de l'euroscepticisme. Cette recherche s’interroge sur l’existence d’une vision unique de l’euroscepticisme.

Pour ce faire, la chercheuse s’est concentré sur 19 partis de droite et de gauche radicale, plus précisément les partis d'Europe occidentale appartenant à la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL) et aux groupes Identité et Démocratie (I/D). À travers l'analyse des manifestes électoraux, elle analyse la manière ces partis parlent de l'Union européenne et si l'on peut parler d'un "récit eurosceptique unifié".

Cet article se concentre sur trois thématiques qui ont été au cœur des récentes crises : la réforme de l’Union européenne en tant que régime politique, la gouvernance économique et monétaire post-crise et la gestion des flux migratoires. L’objectif était de voir s’il y a convergence dans les prises de position de ces partis.

Malgré une opposition commune à l’Union européenne, Nathalie Brack montre que les eurosceptiques ont des positions divergentes lorsqu'il s'agit de domaines politiques. Ils ont tendance à être très critiques à l'égard de l'UE en tant que système politique et à préconiser une réforme en profondeur, mais il existe de nombreuses variations entre les partis eurosceptiques, tant à gauche qu'à droite, en particulier dans la gestion de la crise migratoire mais aussi, bien que moins fortement, dans la gouvernance économique.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be