Publié le 10 février 2020 Mis à jour le 10 février 2020

Quand la tradition est orale, l’anthropologie peut permettre de reconstituer l’histoire. Exemple au Laos, dans le village de Houay Yong.

À la frontière entre le Laos et le Vietnam, le village isolé de Houay Yong recèle de cultes territoriaux témoignant de son histoire. Suite à une série de sept missions effectuées dans le village, Pierre Petit – Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales - publie un livre témoignant de son expérience et de ses recherches sur les traditions orales qui y sont véhiculées. Le chercheur y mêle approches anthropologique et historique, en recoupant son expérience de terrain avec un dépouillement d’archives coloniales françaises.

Il y souligne notamment que l’observation des cultes permet de mieux comprendre l’histoire de la communauté : des hommages sont dédiés aux fondateurs des villages de la région, certains autels sont regroupés et témoignent des fusions passées de certaines entités, les habitants de la région continuent à perpétuer un culte commun témoignant d’une centralité politique ancestrale.

Autant d’exemples qui soulignent que l’anthropologie peut être une porte d’entrée pour accéder à l’histoire.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be