Publié le 17 août 2020 Mis à jour le 25 août 2020

Obtenir une photo du coronavirus et de sa couronne est une prouesse technologique qui aide dans la recherche de nouveaux vaccins ou de voies de traitements. Analyse avec Léni Jodaitis pour The Conversation.

Cette image est le résultat du traitement informatique effectué sur des centaines de milliers de clichés de la couronne du virus, vu sous tous les angles, grâce à une technique appelée « cryo-électromicroscopie »..  Celle-ci permet d’obtenir des informations de l’ordre de la taille d’un atome. Son secret réside dans le fait que le microscope peut prendre beaucoup d’images à des températures très froides (-196 °C), où les molécules qui composent la matière ralentissent jusqu’à devenir presque immobiles. On photographie à l’aide des électrons des objets d’un millionième de millimètre, à l’inverse des photos classiques où l’on utilise les photons (la lumière) pour observer des éléments visibles à l’œil nu. Obtenir un tel détail sur la morphologie et la structure du virus est important pour la communauté scientifique. 

Analyse avec Léni Jodaitis - Unité de recherche en Structure et Fonction des Membranes biologiques, Faculté des Sciences - dans The Conversation. 

Leni Jodaitis "Cette photo est une manière d’apercevoir le visage de cet ennemi invisible. À partir d’une telle image, les scientifiques du monde entier peuvent agir pour trouver ensemble des solutions aux probables futures pandémies. Cette découverte est donc un symbole d’espoir pour tous, car elle montre que les avancées technologiques nous donnent les outils pour pouvoir lutter contre les virus."



Lire l'entièreté de l'article. 
Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be