Publié le 22 février 2021 Mis à jour le 19 février 2021

Les pages des journaux britanniques n’ont pas fait que refléter les débats autour de la souveraineté qui agitaient la société britannique ; ces médias ont aussi agi, via ces débats, comme des acteurs politiques avec leur propre agenda. C’est ce que montre une étude menée par Julia Rone, chercheuse à Cambridge et à l’ULB.

En novembre 2016, le Daily Mail a publié un article de couverture avec le titre désormais tristement célèbre «Ennemis du peuple» attaquant les trois juges de la Haute Cour d'Angleterre et du Pays de Galles qui avaient statué que le gouvernement britannique avait besoin de l'approbation du Parlement pour notifier le Brexit.

Comment les journaux britanniques ont-ils traité la question de la souveraineté dans leurs pages ? Julia Rone, chercheuse à l’Université de Cambridge et à l’ULB au moment de sa recherche a étudié la question. Elle était post-doctorante au Centre d’étude de la vie politique (Cevipol) – Faculté de Philosophie et Sciences sociales.

Julia Rone a analysé le contenu des articles en ligne les plus partagés sur le Brexit ainsi qu’un sous-ensemble plus restreint d’éditoriaux dans les journaux de droite et de gauche. Il s’agit d’une analyse qualitative. Son étude, publiée dans British Politics montre que le clivage gauche-droite était très important par rapport à la manière dont la souveraineté était représentée dans les médias pro-Leave, mais pas du tout dans les médias pro-Remain.

Alors que dans la période précédant le référendum, la couverture du Brexit était marquée par un conflit entre la souveraineté nationale et supranationale, après le référendum, le conflit entre la souveraineté populaire et parlementaire est devenu plus important.

Les changements dans les cadres déployés au fil du temps suggèrent que les journaux ont instrumentalisé certains concepts de souveraineté pour promouvoir leur programme.

Enfin, le fait que certaines positions (comme la défense de gauche pro-Leave de la souveraineté démocratique) soient quasiment absentes du discours médiatique a eu des conséquences importantes pour le débat public sur le sujet.

Contact
Communication Recherche : Com.recherche@ulb.ac.be