Publié le 8 juillet 2020 Mis à jour le 8 juillet 2020

Force est de constater que c’est au rythme d’événements souvent violents surgissant dans l’actualité que les Tchétchènes réapparaissent dans l’espace public. Au-delà des projecteurs braqués sur les agissements d’une centaine de personnes, que sait-on des Tchétchènes installés en Europe et des raisons de leur migration ? Aude Merlin fait le point dans The Conversation.

Mi-juin 2020, 150 personnes d’origine tchétchène ont afflué à Dijon en provenance de plusieurs villes de France – et même, semble-t-il, de Belgique et d’Allemagne – dans le but affiché de venger l’agression d’un Tchétchène de 19 ans par des dealers. Cette expédition punitive, précédée d’incidents de même nature à Nice, a provoqué une certaine sidération et rappelé la réalité de la présence de nombreux Tchétchènes dans plusieurs pays de l’Union européenne, dont la France. Pour The Conversation, Aude Merlin - Cevipol, Faculté de Philosophie et Sciences sociales - analyse la situation de la diaspora tchétchène en Europe. 

Aude Merlin Si certaines réactions expriment un clair rejet du comportement observé à Dijon, si beaucoup ont appelé à l’apaisement, de nombreux Tchétchènes vivant en diaspora disent a minima comprendre, ou tentent de relativiser, préférant mettre en avant la nécessité de se faire justice face à la défaillance de l’État-hôte devant le trafic de drogue.

Lire l’entièreté de l'article.  
Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be