Publié le 8 janvier 2021 Mis à jour le 8 janvier 2021

Dans son ouvrage, Julien Pomarède, chercheur au REPI, interroge l’existence contemporaine de l’OTAN. Ce livre propose une immersion sociologique dans le monde des pratiques professionnelles dites « contre-terroristes », qui sont à la source des mutations de l’Alliance euro-atlantique.

Pourquoi l'OTAN continue-t-elle à exister alors que l'ennemi qui a justifié sa création, l'Union soviétique, a disparu ? Dans « La fabrique de l’OTAN », Julien Pomarède, chercheur au centre Recherche et études en politique internationale (REPI), Faculté de Philosophie et Sciences sociales répond à cette question fort débattue, en traitant du développement du contre-terrorisme à l'OTAN dans les années 2000-2010.

L'ouvrage, publié aux Editions de l'Université, prend le contre-pied des approches rationalistes et dominantes qui soumettent l’évolution de l’OTAN à une adaptation mécanique à un nouvel environnement international davantage instable. Ce livre propose une immersion sociologique dans le monde des pratiques professionnelles dites « contre-terroristes », qui sont à la source des mutations de l’Alliance euro-atlantique.

À partir d’une enquête de terrain approfondie, combinant une centaine d’entretiens et des observations ethnographiques, l’auteur explique que la continuité post-Guerre froide de l’OTAN procède de l’institutionnalisation transnationale d’une logique de traitement préemptive de risques multiformes.

Deux changements  

La démonstration explore deux changements indissociables. Le premier réfère à la structure sociale portant la production du pouvoir au sein de l’OTAN, qui disperse la logique d’action multilatérale le long de possibilités sécuritaires très différentes (guerre en Afghanistan, surveillance en Méditerranée, développement d’armements). Le deuxième a trait au politique, à savoir l’exercice de la violence et la fabrication des figures de l’ennemi qui prolifèrent, s’imaginent et se banalisent à mesure que les initiatives de sécurité se multiplient. En proposant de renouveler les termes du débat sur les raisons de l’existence contemporaine de l’OTAN, l’ouvrage apporte aussi un éclairage original sur le travail quotidien des organisations internationales et les transformations en cours dans les politiques de sécurité contemporaines.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be