1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

La Grande Guerre : élites responsables, peuples victimes

Publié le 25 février 2019 Mis à jour le 11 mars 2019

Une étude démontre qu'il existe un consensus, au niveau européen, sur les causes de la Première Guerre mondiale.

Quelles sont les raisons qui ont conduit à la Première Guerre mondiale? Varient-elles selon les pays d'Europe? Ce sont les questions posées par les chercheurs du projet de recherche BRAIN-be "MEMEX-WW1", dont font partie Pierre Bouchat et Olivier Klein (Centre de Recherche en Psychologie sociale et interculturelle, Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation).

Les chercheurs ont interrogé 1906 étudiants en sciences sociales dans 20 pays européens. Ils étaient amenés à classer par ordre d'importance 14 raisons potentielles du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Publiés dans le Journal of Social and Political Psychology, les résultats obtenus mettent en évidence l'existence d'un large consensus au niveau européen : le déclenchement de la guerre est attribué aux dirigeants des nations impliquées alors que la responsabilité des populations est minimisée.

Les auteurs de cette étude suggèrent que la Grande Guerre fonctionnerait toujours actuellement comme un récit fondateur en négatif de l'intégration européenne : à l'avidité des puissants s'opposerait l'idée d'une Europe des peuples, construite autour de la valeur de paix. 100 ans après l'événement, les représentations collectives de la Grande Guerre semblent encore fonctionner comme un réservoir symbolique pour alerter contre la guerre.

Le projet de recherche MEMEX-WW1 s'intéresse à la mémoire collective de la Première Guerre Mondiale. Présentation en vidéo.

Contact
Service Communication Recherche :