1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

La technologie spatiale au service de notre cœur

Publié le 16 octobre 2019 Mis à jour le 16 octobre 2019

La technologie utilisée pour suivre la fonction cardiaque des astronautes pourrait servir à prévenir les accidents cardio-vasculaires chez le commun des mortels.

Lors de leurs séjours dans l’espace, les astronautes subissent un affaiblissement cardiaque dû à l’absence de pesanteur. Menées depuis plus de 10 ans, les recherches sur ce phénomène servent aujourd’hui à prévenir les risques de rechute chez les patients atteints de troubles cardiaques. La jeune spin-off de l'ULB HeartKinetics développe ainsi le Kinocardiographe, un dispositif basé sur la mesure de l’énergie produite par le cœur et le mouvement du sang dans les artères.

Le but est d’offrir aux patients à risques le même suivi que celui qui est réalisé pour les astronautes.

Composé de deux boîtiers l’un placé dans le bas du dos et l’autre sur le thorax, cet appareil permettra de coupler les mesures liées aux efforts du cœur avec celles des mouvements du sang qui en découlent. Dans les cas où les efforts seraient anormaux, ces observations pourraient permettre de prévenir les récidives d’accidents cardiovasculaires chez des patients fragilisés.

Philippe van de Borne et Pierre-François Migeotte dirigent ce projet né au sein d’une équipe multidisciplinaire (Amin Hossein, Damien Grolier, Jérémy Rabineau et Sofia Mora) du Département de Cardiologie de la Faculté de Médecine. En septembre, des études en simulation d’impesanteur sur le déconditionnement cardiaque des astronautes se poursuivront à Cologne - au centre de médecine aérospatiale de l’Agence spatiale allemande (DLR) en collaboration avec la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA).

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be