1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Le Cyclotron de l’UCLouvain labellisé « site historique »

Publié le 12 octobre 2021 Mis à jour le 12 octobre 2021

En 1990, le Cyclotron de Louvain-la-Neuve a été à la base d'une expérience d'astrophysique nucléaire de premier plan impliquant pour la première fois la post-accélération d'un élément radioactif de courte durée de vie et l'étude d'une réaction nucléaire d’intérêt astrophysique. Cette première mondiale fut le fruit d'une intense collaboration entre les équipes de recherche de l'ULB, de la KU Leuven et de l’UCLouvain. Pour saluer l’importance de cette découverte, la société européenne de physique décerne le titre de « site historique » au hall du cyclotron de l’UCLouvain.

En décembre 1990, des scientifiques de l’ULB, de l’UCLouvain et de la KU Leuven, réunis au cyclotron de l’UCLouvain, produisent et accélèrent des ions radioactifs de courte durée de vie. Ils observent et analysent au passage une réaction nucléaire qui se produit dans les étoiles.

C’est le Prof. M. Arnould, astrophysicien renommé de l’ULB, qui, dès 1985, émit l’idée qu’une telle expérience puisse être développée en Belgique, et proposa de se concentrer sur un faisceau d’azote 13, un isotope instable de l’azote avec une durée de vie de 10 minutes, afin d’étudier la réaction 13N + proton jouant un rôle tout particulier dans le cycle Carbone-Azote-Oxygène (CNO) chaud lors des explosions stellaires connues sous le nom de “novae”.

J. Vanhorenbeeck, physicien nucléaire expérimentateur de l’ULB, a aussi joué un rôle important dans le succès de cette expérience. Les technologies et l'instrumentation développées pour produire et utiliser des faisceaux d'ions radioactifs énergétiques, et la preuve qu'il était alors possible d'effectuer des études détaillées sur des réactions nucléaires avec des isotopes radioactifs à courte durée de vie, ont donné naissance à de nouveaux domaines de recherche en physique nucléaire et en astrophysique.

Pour saluer l’importance de cette découverte, la société européenne de physique décerne, ce mardi 12/10, le titre de « site historique » au hall du cyclotron de l’UCLouvain. À ce jour, seuls deux autres sites historiques belges avaient reçu un tel honneur : l’Hotel Metropole à Bruxelles, qui accueillit le premier Congrès Solvay en 1911, et le Heilige Geest College, à Leuven, où vécut et travailla Georges Lemaître, idéateur de la théorie du Big Bang.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.be