Publié le 5 mars 2019 Mis à jour le 11 avril 2019

Entre la fiction et la réalité, l'imaginaire culturel construit l'identité flamande. A découvrir dans le livre "Les petites mythologies flamandes".

Taiseux et le regard concentré sur la course, le Flandrien, ce fils d'ouvrier taillé pour la petite reine est l'un des héros de la mythologie flamande. Eddy Merckx, Johan Museeuw, Tom Boonen: nombreux sont ceux qui ont incarné cette figure. Ce mythe, comme tant d'autres, est l'un des fondements, réels ou fantasmés, de l'identité du nord du pays.

Chercheur au Centre de Recherche en Cinéma et Arts du spectacle – Faculté Lettres, Traduction et Communication –, Karel Vanhaesebrouck s'est intéressé à l'imaginaire culturel flamand. Qu'est-ce que le flamand regarde à la télévision? Comment tond-il sa pelouse? Quand aime-t-il aller au bistrot? Quelles expressions aime-t-il ressasser? Autant de questions qui interrogent sur la manière dont le flamand se présente et sur ce que ça signifie pour lui. Après des mois de recherches, réalisées en collaboration avec et Jan Baetens (KUL), il publie un livre intitulé : Les petites mythologies flamandes.

Une démarche qui s'apparente à de l'anthropologie de l'imaginaire culturel. Une méthode que Karel Vanhaesebrouck a aussi appliquée au monde du spectacle en se questionnant sur les limites de l'imaginaire théâtral.

Contact
Service Communication Recherche :