1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Le Groenland en été: une usine à libérer du méthane

Publié le 19 février 2019 Mis à jour le 21 mai 2019

La calotte glaciaire du Groenland émet des tonnes de méthane au cours de l'été: le gaz est exporté depuis le dessous de la glace vers l'atmosphère.

Une nouvelle recherche, publiée dans le journal scientifique Nature, révèle que la calotte glaciaire du Groenland émet des tonnes de méthane au cours de l'été. Chercheuse à l'Unité de Recherche BioGeosys (Biogéochimie et Modélisation du Système Terre - Faculté des Sciences), Sandra Arndt a participé à cette étude.

Emmenée par l'Université de Bristol (UK), l'équipe internationale de chercheurs a échantillonné l'eau de fonte issue de la calotte glaciaire du Groenland pendant les mois d'été et y a mesuré la concentration de méthane en temps réel. C'est la première fois que ce puissant gaz à effet de serre est mesuré dans les eaux de fonte provenant des calottes glaciaires. Les chercheurs ont observé que le méthane était continuellement exporté depuis les eaux de fonte, en dessous de la glace, vers l'atmosphère. Ils estiment qu'au moins six tonnes de méthane ont été transportées de l'environnement subglaciaire vers la surface sur leur site d'étude.

infographie

Troisième gaz à effet de serre le plus important après la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone (CO2), le méthane est cependant environ 20-28 fois plus puissant en termes de réchauffement de l'atmosphère que le CO2. La compréhension de ces échanges vers l'atmosphère est donc cruciale pour comprendre l'impact des émissions de méthane sur le climat.

À l'ULB, Sandra Arndt et Frank Pattyn - Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences - ont uni leurs forces pour s'attaquer à ce problème: ils ont commencé à développer le tout premier modèle prenant en compte les environnements sous-glaciaires.

Contact
Service Communication Recherche :