1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Le problème de la non-reconnaissance internationale

Publié le 13 novembre 2019 Mis à jour le 13 novembre 2019

Alors que les tensions entre l’UE et la Turquie s’amenuisent autour des forages menés au large de Chypre, un colloque analyse la situation sous l’angle de la non-reconnaissance en droit international.

Ce lundi 11 novembre, l’Union européenne a établi un cadre juridique pour pouvoir sanctionner les activités de forage illégales de la Turquie au large de Chypre. Ces éventuelles sanctions renvoient au problème de l’occupation turque au nord de l’île. En effet, si la République turque de Chypre du Nord n’est pas reconnue par la communauté internationale, elle délivre tout de même des autorisations de forage dans ses eaux à l’État turque. Cette situation qui souligne le problème de la non-reconnaissance des situations découlant d’une violation grave du droit international sera décortiquée par Vaios Koutroulis - Centre de Droit International, Faculté de Droit et de Criminologie - lors d’un colloque ce 15 novembre portant sur le bien-être des populations en territoire occupé.

Kosovo, Ossétie du Sud, Transnistrie, etc.  Plusieurs de ces situations complexes aux enjeux très différents, y seront analysées. Vaios Koutroulis s’intéresse particulièrement au droit applicable en situation des conflits armés et, dans ce cadre, aux règles qui régissent les situations d’occupation.

Contact
Service Communication Recherche : 02 650 92 03; com.recherche@ulb.ac.be