1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Le séquençage du sommeil consolide votre mémoire

Publié le 25 janvier 2022 Mis à jour le 25 janvier 2022

Une étude prouve que la succession systématique du sommeil lent et du sommeil paradoxal est importante pour la consolidation de la mémoire.

Le sommeil comporte deux principaux stades de sommeil apparaissant toujours dans le même ordre au sein d’un cycle de sommeil : le sommeil lent puis le sommeil paradoxal. Si le sommeil est connu pour favoriser la consolidation de la mémoire, le rôle de la succession systématique du sommeil lent et du sommeil paradoxal restait un mystère.

Une étude publiée dans Sleep s’est penchée sur cette question. Pour ce faire des scientifiques ont étudié une population de patients atteints d’une maladie rare, la narcolepsie, qui a la caractéristique unique de souvent s’endormir directement en sommeil paradoxal. Ils ont alors pu comparer la consolidation de la mémoire après une sieste comportant la séquence habituelle sommeil (sommeil lent puis paradoxal), à celle après une sieste comportant la séquence dans l’ordre inverse (sommeil paradoxal puis lent). Ils montrent que les fuseaux du sommeil, un marqueur électrophysiologique important de la consolidation de la mémoire, sont associés à une meilleure consolidation uniquement lorsque la séquence physiologique des stades de sommeil est respectée, et non lorsque l'ordre des stades est inversé. Ces résultats révèlent l'importance de la séquence ordonnée des stades de sommeil, lent puis paradoxal, pour la consolidation de la mémoire, ces stades jouant donc des rôles complémentaires et séquentiels.

« Notre étude apporte ainsi l’une des premières preuves expérimentales du rôle séquentiel des stades de sommeil pour la consolidation de la mémoire chez l'homme », souligne Mélanie Strauss - Unité de recherche en Neuropsychologie et Neuroimagerie fonctionnelle, Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation - première auteure de l’étude

La recherche a aussi démontré un effet négatif des mouvements oculaires rapides pendant le sommeil paradoxal sur la consolidation mnésique, soulignant le rôle complexe du sommeil dans la balance entre le souvenir et l’oubli.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.be