Publié le 30 octobre 2019 Mis à jour le 30 octobre 2019

Sophie Richelle étudie les lieux où il était possible de se laver dans les villes belges entre 1850 et 2000. Elle publie l’avancée de ses recherches sur un blog et sur Twitter.

Post-doctorante FNRS au Département d’Histoire (Faculté de Philosophie et Sciences sociales), Sophie Richelle étudie les « bains-douches », ces lieux où il était possible de se laver dans les villes belges entre 1850 et 2000. Cette recherche historique tente de cerner les expériences des usagers qui fréquentaient ces lieux, leurs normes et les contournements dont ils ont été le théâtre. Plus largement, le projet pose la question du service public à l’échelle de la ville, l’évolution de ce service et celle de la prise en charge de la pauvreté en son sein.

En effet, si se laver aujourd’hui est considéré par la plupart comme ordinaire, intime et privé, cela n’a pas toujours été le cas et ne l'est d’ailleurs toujours pas pour un nombre croissant de personnes. En témoigne l’asbl DoucheFLUX, qui inaugurait en mars 2017 à Bruxelles, son bâtiment d’accueil à destination des personnes précarisées offrant douches, salons-lavoir et consignes à moindre prix. Dans le contexte d’une précarisation croissante des populations urbaines, le constat de la disparition et du manque des infrastructures publiques de ce type dans de nombreuses villes belges et étrangères interpelle donc.

Ce passé n'est d’ailleurs pas si vieux : en 1960, à Bruxelles et Anvers, 60% des logements ne comportaient pas de salle de bains.

Sophie Richelle tient un blog et un compte Twitter « Bains-Douches : l’Enquête ! » sur lesquels elle publie les coulisses de sa recherche : « J’ai eu envie de partager ce qu’il se passe avant un article, avant un livre, avant un résultat fini. Partager mes questions, les impasses et les détours. C’est l’histoire en train de se construire avant d’être racontée ». Rendez-vous chaque première semaine du mois pour suivre un nouvel épisode de la recherche de Sophie Richelle.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be