1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Pathologies vasculaires : le rôle clé des cellules endothéliales

Publié le 16 septembre 2021 Mis à jour le 17 septembre 2021

Une étude montre que l’analyse des mécanismes d’adaptation du réseau vasculaire pourrait permettre de soigner des pathologies graves telles que la sténose, l’athérosclérose ou encore l’hypertension.

L’étude du dérèglement du fonctionnement du réseau vasculaire est au cœur des recherches de Nicolas Baeyens, Laboratoire de Physiologie et de Pharmacologie (LAPP), Faculté de Médecine. Récemment, une étude PNAS à laquelle il a contribué conduite sous sa supervision en collaboration avec le professeur Martin Schwartz (Yale) a identifié le mécanisme qui permet aux cellules endothéliales, c’est-à-dire aux cellules en contact avec le sang, de sentir une diminution de la perfusion, induisant un remodelage concentrique de l’artère et réduisant ainsi la perfusion de manière chronique. 

« Le système vasculaire a pour particularité qu’il est capable de s’adapter aux besoins des organes, accroissant localement la perfusion d’un tissu en augmentant le calibre des artères, par exemple. Précédemment, nous avons montré que les cellules endothéliales sont capables de percevoir les variations dans la perfusion en étant capables de sentir des variations dans les forces de frottement du sang », explique le chercheur. 

Les cellules endothéliales possèdent ainsi toute une série de mécanismes de perception des forces et de manière de répondre aux signaux mécaniques qui lui permettent d’établir un équilibre cardiovasculaire. Toutefois, lorsque la perfusion diminue ou augmente de façon chronique, ce vaisseau va se remodeler soit en diminuant son calibre, soit en l’augmentant, respectivement, pour maintenir ces forces en équilibre.  

L’équipe de chercheurs a aussi mis en évidence l’existence d’une boucle de rétrocontrôle négatif, active lorsque la perfusion est normale et inhibant activement cette voie de signalisation et le processus de remodelage. Ce faisant, ils ont mis en lumière un mécanisme essentiel de l’homéostasie vasculaire.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.be