1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Les réactions citoyennes suite à la crise des réfugiés

Publié le 11 octobre 2019 Mis à jour le 14 octobre 2019

Dans un article de The Conversation, les chercheurs du projet de recherche ‘PUMOMIG’ présentent leurs résultats sur la politisation de la population européenne suite à la crise des réfugiés.

L’année 2015, a marqué un tournant pour les pays de l’Union européenne qui ont accueilli cette année-là 1,4 million demandeurs d’asile. Comment, depuis cette date, la crise des réfugiés influence-t-elle la politisation de la population européenne ?

C’est la question au cœur de l’ouvrage The refugee reception crisis in Europe: Polarized opinions and mobilizations, en cours de parution aux Éditions de l’Université de Bruxelles et présenté dans un article de The Conversation.

Cette étude est éditée par les chercheurs du projet de recherche BELSPO "PUMOMIG" - parmi lesquels Andrea Rea, GERME, Faculté de Philosophie et Sciences sociales, qui co-signe cet article. Elle analyse précisément les attitudes, les représentations, les discours et les pratiques de la population six pays européens (Belgique, Allemagne, Suède, Italie, Grèce et Hongrie) envers les réfugiés entre 2015 et 2019.

Les chercheurs ont observé des réactions d’hostilité mais aussi, simultanément, des pratiques nouvelles d’hospitalité et de solidarité au sein de la population européenne. Contrairement aux idées reçues, la crise des réfugiés a suscité un élan citoyen en Europe… qui s’accompagne cependant d’une polarisation consolidée des opinions publiques au sujet de l’immigration et de l’asile.

L’article complet est disponible sur The Conversation. Une conférence internationale sur ce sujet aura lieu les 25 et 26 octobre prochains.
 
Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be