1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Les rotifères belges à la conquête de l'espace

Publié le 4 décembre 2020 Mis à jour le 4 décembre 2020

Depuis plusieurs années, Karine Van Doninck effectue des recherches sur les rotifères, des animaux microscopiques résistant à des conditions de vie extrêmes. Fraîchement arrivée à l’ULB, la chercheuse mène pour la deuxième fois le projet RISE : Rotifers in Space.

Les rotifères sont des animaux microscopiques, moins d’un millimètre. Leur spécificité ? Ils sont ultrarésistants et peuvent vivre dans des conditions de vie extrêmes. Ils constituent donc des objets de recherche particulièrement intéressants pour les scientifiques. Karine Van Doninck, qui a récemment intégré le DBO et y crée l’unité de recherche en Biologie Moléculaire et Evolution de la Faculté des Sciences, étudie ces petits organismes depuis de nombreuses années.  

Aujourd’hui, dans le cadre du projet RISE (Rotifers in Space) en collaboration avec l’UNamur et le SCK CEN, la chercheuse envoie pour la deuxième fois des rotifères sur la station spatiale internationale (ISS). Après avoir démontré que les rotifères pouvaient se reproduire dans l’espace, le but de cette deuxième mission est de tester encore plus leur résistance en endommageant leur ADN avant le départ. 

Depuis 2017, Karine Van Doninck bénéficie d’une bourse Consolidator Grant ERC. Son projet de recherche RHEA est une étude minutieuse de ces rotifères bdelloïdes, afin de mieux comprendre leur évolution asexuée et leur extrême résistance à différents stress.
Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be