Publié le 24 juin 2021 Mis à jour le 23 juin 2021

Depuis plus d’une dizaine d’années, la présence commerciale chinoise s'est accrue en Amérique latine et Caraïbes. Un ouvrage retrace cette évolution pays par pays.

Ces dernières années, la Chine est devenue un acteur commercial majeur en Amérique latine et Caraïbes. Un ouvrage collectif (publié chez Routledge) coordonné par Thierry Kellner et Sophie Wintgens - REPI et Cevipol, Faculté de Philosophie et Sciences sociales - traite de cette implantation chinoise dans un marché qui a été dominé par les pays occidentaux pendant plus d’un siècle. Il résulte d’un colloque ayant réuni à l'ULB des expert·es des trois continents concernés (Amérique, Asie et Europe).

Parmi les thématiques abordées, un chapitre, co-écrit par Thierry Kellner et Sophie Wintgens se concentre sur le Panama. En effet, le président Juan Carlos Varela a rompu ses relations avec Taïwan et développé des coopérations multiformes avec la Chine. Un choix source de tensions internes et internationales vu l’importance stratégique du Canal pour les échanges commerciaux, états-uniens en particulier.

Basé sur des études de cas et abordant de nombreux thèmes, le livre jauge la montée en puissance mais aussi les limites de l'action de la Chine dans cette importante région du monde.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.be