1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Libra : les dangers du développement d’une monnaie privée

Publié le 1 juillet 2019 Mis à jour le 3 juillet 2019

Le 19 mai 2020, Facebook lancera sa propre cryptomonnaie : le Libra. Quels sont les dangers d’une monnaie privée, gérée par des entreprises répondant à des intérêts privés ?

Mark Zuckerberg l’a annoncé: d’ici 1 an, Facebook, Whatsapp et Instagram devraient former un seul et même service - Calibra. Ses utilisateurs (+/- 3 milliards de personnes) pourront échanger en Libra, une nouvelle cryptomonnaie gérée par l’entreprise privée. Pour le média The Conversation, Tristan Dissaux – Centre Émile Bernheim, Faculté Solvay Brussels School of Economics & Management- se projette et analyse les problèmes créés par cette nouvelle monnaie :

"Le corollaire de l’effet de réseau est qu’il sera alors de plus en plus intenable de ne pas en être utilisateur : à mesure qu’un standard est adopté, le coût d’opportunité pour ceux qui ne l’adoptent pas – et qui s’en retrouvent exclus – est croissant. Compte tenu de la puissance de Facebook, il ne faut donc pas sous-estimer son potentiel de colonisation du domaine monétaire.

"Mais au-delà de la fascination que les nouvelles technologies peuvent présenter, il est important d’en saisir les risques, et d’en permettre la mobilisation au service d’un projet de société partagé plutôt qu’en faveur d’intérêts purement privés."

Article complet à lire en ligne.

Contact
Service Communication Recherche :