Publié le 18 septembre 2019 Mis à jour le 23 septembre 2019

Quelle est l’expertise des non-professionnels face au patrimoine de leur ville ? Un livre s’intéresse au cas de la médina de Fès.

Depuis 1981 la médina de Fès au Maroc est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Manon Istasse- Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales- s’est intéressée à la manière dont les habitants de ce quartier historique perçoivent leurs maisons et le patrimoine qu’elles représentent.

Durant 2 ans, la chercheuse a observé comment les habitants entreprennent des travaux de construction et de restauration, aménagent et décorent leurs espaces, parlent de leurs relations affectives et sensuelles avec les maisons et les qualifient. Pour cela, elle a travaillé en compagnie des familles qui peuplent les rues du cœur historique de Fès. Il y a peu, la chercheuse a publié un livre reprenant l’ensemble de ses observations.

Aujourd’hui, cette question du rapport des non-professionnels au patrimoine reste au cœur des recherches de Manon Istasse puisqu’elle s’intéresse à la construction et à la circulation connaissances relatives au patrimoine et à l’histoire locale par des associations et sociétés savantes en Belgique francophone.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be