1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Mars 2020 : Une chercheuse de l’ULB à bord

Publié le 13 juillet 2020 Mis à jour le 13 juillet 2020

Dans le cadre de la mission mars 2020, cinq scientifiques européens ont été sélectionnés via l’Agence spatiale européenne pour participer au comité scientifique et aux opérations techniques. Dans cette équipe, une chercheuse de l’ULB, Vinciane Debaille.

La mission Mars2020 de la NASA ouvre une nouvelle ère dans l’étude scientifique de Mars. Le robot « rover Perseverance » quittera la Terre entre le 30 juillet et le 15 août 2020 et atterrira sur Mars en février 2021. Il y effectuera des analyses minéralogiques et chimiques sur place, en essayant de caractériser les différentes couches géologiques du petit cratère de Jezero, lui-même situé en bordure du troisième plus grand cratère de la planète rouge. Ensuite, il forera une petite trentaine de carottes de roches, qui seront conservées dans des tubes métalliques. D’ici 5 à 10 ans, un deuxième rover viendra chercher ces tubes et un troisième module en orbite de Mars ramènera les échantillons sur Terre.

Vinciane Debaille – Laboratoire G-Time, Faculté des Sciences, Université libre de Bruxelles – fait partie des cinq scientifiques européens désignés par l’Agence spatiale européenne pour collaborer à la mission. Elle participera au comité scientifique et aux opérations techniques du rover Perseverance (conduite, documentation des observations, traitement des données brutes, planning d’analyses…). Elle devra également se prononcer lors de la prise de décision de forer un échantillon ou non.

« Le problème reste le nombre limité d’échantillons qui pourra être ramené sur Terre. Il faut donc réfléchir de manière très précautionneuse aux échantillons qu’on va forer, afin d’optimiser les questions scientifiques qui pourront être adressées», souligne la chercheuse.

La possibilité de réaliser des analyses bien plus précises sur Terre permettra de répondre à deux questions fondamentales : y a-t-il de la vie présente/passée sur Mars ? Quelle est l’évolution géologique/volcanique de la planète ? Pouvoir dater une seule roche volcanique d’un endroit connu sur Mars permettra de comprendre toute la chronologie de la surface de Mars.

« Nous espérons conserver une partie des échantillons en quarantaine en Europe d’ici 10 ans, et qui sait, hors quarantaine à l’ULB pour les étudier », conclut Vinciane Debaille.

Cette désignation est aussi une belle reconnaissance pour le projet EoS « ET-HoME », financé par le FNRS, grâce auquel l’équipe inter-universitaire menée par Vinciane Debaille étudie l’habitabilité de la Terre ancienne et de Mars.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be