Publié le 26 août 2019 Mis à jour le 26 août 2019

Depuis 2015, le projet "Migration, au-delà des préjugés" sensibilise les jeunes aux préjugés liés à la migration. Construits sur base de connaissances scientifiques apportées par les chercheurs de l’ULB, des ateliers sont organisés dans les écoles wallonnes et bruxelloises.

Depuis la crise de l’accueil des réfugiés de 2015, le projet "Migration, au-delà des préjugés" rassemble l’Université libre de Bruxelles et le Conseil Jeunesse Développement (CJD), autour d’un objectif commun : élaborer des outils d’animation à destination des jeunes, afin de développer leur esprit critique et sensibiliser aux préjugés liés à la migration.

Le projet est basé sur des connaissances scientifiques, apportées par les chercheurs de l’ULB aux écoles au moyen d’animations coproduites avec CJD.

À l’aide d’animateurs volontaires, des séances sont organisées dans les écoles secondaires et les AMO (services d’aide en milieu ouvert) sur Bruxelles et en Wallonie.

« L’échange est fondamental », explique Andrea Rea, sociologue de l’ULB (Faculté de Philosophie et Science sociales) dans la vidéo de présentation ci-dessous, « La rencontre est l’élément principal pour lutter contre les préjugés ». La vidéo présente une animation donnée au sein de l’école bruxelloise Athénée Royal de Jean Absil. On découvre les jeunes en action, mais également des représentants de l’ULB et le CJD qui détaillent le projet.


Pour plus d'informations, consultez le site du projet


 

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be